La Réunion : les jet-skis pourraient revenir dans la réserve marine

Avec le soutien de

Critiquée par les surfeurs, les pêcheurs et quelques spécialistes de l’environnement pour favoriser la présence de requins, la réserve marine pourrait prochainement assouplir certaines de ses règles. Le retour des jet-skis ( photo) dans des zones clairement identifiées est privilégié.

Depuis le début de l’année, la hausse des agressions a convaincu les surfeurs d’une chose : les requins sont plus nombreux à roder à proximité des côtes. Et pour beaucoup, le premier responsable est le parc marin. Créé en 2007, celui-ci s’étend sur 40 kilomètres, du Cap la Houssaye à la Roche aux oiseaux à l’Etang-Salé, et représente une surface de 3 500 hectares. C’est la plus grande réserve naturelle marine de France.

Et si elle a permis de préserver et de développer la biodiversité grâce à de multiples interdictions, elle aurait également favorisé la présence des requins, selon de nombreux surfeurs et certains spécialistes de l’environnement marin. “On est dans un garde-manger, s’énerve Bruno Valverde, professeur de surf. En interdisant la pêche dans toute cette zone, la chaîne alimentaire s’est reconstituée à vitesse grand V et les requins sont plus nombreux. On a lâché des tortues il y a 20 ans qui reviennent aujourd’hui pondre sur nos côtes. Tout ça favorise la présence des requins. Et je ne parle pas des bouées délimitant la réserve située à 50 mètres derrière les vagues…” Aucune étude n’a toutefois jamais été réalisée pour prouver l’impact de la réserve marine sur la présence des requins.

Vers un assouplissement

Les autorités&nbsp n’envisagent pas de s’encombrer ou d’attendre les résultats d’une éventuelle enquête pour agir. Mardi, Fabienne Couapel-Sauret, vice-présidente de la Région ainsi que du GIP du parc marin a annoncé plusieurs mesures dont la pose de sark-shields. Elle a surtout précisé que le parc pourrait être amené à assouplir sa réglementation, très stricte aujourd’hui.

&nbsp“Je suis favorable à un assouplissement pour permettre de sécuriser les activités nautiques, explique-t-elle. On peut, par arrêté préfectoral, modifier le règlement du parc. Des mesures peuvent être prises très rapidement. Les shark-shields en sont une. Dans un deuxième temps on peut aussi autoriser les jet-skis à circuler dans certaines zones précises, mais certainement pas dans les lagons, évidemment. Aujourd’hui, cette solution est en bonne voie”.

De par leur bruit et leur va-et-vient, les jet-skis pourraient être un moyen permettant de limiter la présence de requin. La présence des jet-skis et autres véhicules à moteur est aujourd’hui interdite dans les zones de protection renforcée de la réserve marine, soit 45 % de sa surface totale. Les principaux spots de surfs se situent dans cette zone de protection.

(Source : Le Journal de l’île de la Réunion.)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires