La Réunion : la visite du président des Comores dérange

Avec le soutien de

Le président de l’Union des Comores, Ahmed Abdallah Sambi, est attendu à la Réunion du 18 au 22 mars, mais la préfecture affirme qu’aucune procédure de visite d’un chef d’Etat n’a été déclenchée.On saura, ce mercredi, si cette visite est maintenue ou non.

Ahmed Abdallah Sambi ( PHOTO), le président de l’Union des Comores, doit visiter&nbsp l’île du vendredi 18 jusqu’au mardi 22 mars. Une visite préparée sur le terrain par les associations comoriennes mais à la préfecture, on affirme qu’aucune procédure de visite d’un chef d’Etat n’a été officiellement déclenchée.

Sur le terrain, c’est l’euphorie au niveau des associations. Elles s’apprêtent à réserver un bel accueil au président de l’Union des Comores. Interrogé, l’imam Baghatte de la mosquée de Saint-Denis, confirme qu’il a été approché afin de participer aux festivités pour le chef d’Etat comorien. Un enthousiasme qui tranche nettement avec la “froideur” des services de l’Etat.

Pour nous, officiellement, il ne vient pas”, a affirmé, mardi après-midi, le service communication de la préfecture de la Réunion à notre confrère du Journal de l’île de la Réunion.&nbsp Annoncée mardi dans la journée par nos confrères d’Imaz Press Réunion sur leur site d’information, la visite du président de l’Union des Comores semble visiblement gêner le préfet Michel Lalande à cette période de l’année.

“Les négociations continuent”
Selon&nbsp le quotidien réunionnais, il y a bien eu une demande officielle des Comores adressée au Quai d’Orsay pour la visite du chef d’Etat à la Réunion. Mais le Quai d’Orsay aurait déconseillé au président Sambi de venir dans l’île. Tout laisse à penser que ce n’est pas à cause de la tenue des élections cantonales du 20 mars, mais plutôt en raison de l’approche de la départementalisation de Mayotte qui sera effective le 31 mars prochain. Pourtant, un programme a déjà été concocté avec la pose d’une première pierre d’une mosquée dans le bas de la Rivière à Saint-Denis, une rencontre avec la diaspora comorienne et une grande cérémonie religieuse. Selon le Quai d’Orsay, “les négociations continuent et il n’y a pas eu un “non définitif”.

On devrait savoir ce mercredi i le chef d’Etat comorien maintient ou non sa visite à la Réunion
M.Sambi devra quitter son fauteuil fin mai prochain et le laisser à son actuel vice-président, Ikilihou Dhoinine, élu en décembre dernier. Selon la Constitution comorienne, la présidence doit être tournante entre les trois îles de la République : Grande Comore, Anjouan et Mohéli.


Source : Le Journal de l’île de la Réunion, 16 mars 2011.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires