La Réunion-élections cantonales : la gauche confortée, la droite ballottée

Avec le soutien de

Sur les 25 cantons remis en jeu, 10 ont été pourvus dès le premier tour, malgré la plus faible participation enregistrée sur une cantonale, soit 49 % sur l’ensemble du département (la Réunion).

Dimanche,&nbsp sur les 25 cantons remis en jeu, 10 ont été pourvus dès le premier tour. Trois reviennent au Parti socialiste, avec Harry Mussard et Axel Vienne à Saint-Joseph et Gérald Maillot à Saint-Denis 9, deux sont enlevés par le Parti communiste réunionnais, grâce à Daniel Alamélou à Sainte-Suzanne et Henri Hippolyte au Port, tandis que le Modem Michel Dennemont conserve son fief des Avirons. Ce qui fait 6 pour le camp de l’actuelle majorité de Gauche.

La droite se contente donc de 4 cantons, tous détenus par des maires en place : Jean-Claude Lacouture à l’Étang-Salé, Paul Técher à Cilaos, Stéphane Fouassin à Salazie et Olivier Rivière à Saint-Philippe. Les quinze cantons en ballottage donneront lieu exclusivement à des duels, l’abstention n’autorisant aucune triangulaire.

Et, sur le papier, la Gauche part avec quelques longueurs d’avance puisque plusieurs cantons lui ont échappé parfois pour une poignée de suffrages. C’est le cas au Port, où il a manqué trois petites voix à Pierre Vergès pour être directement élu. Le cas aussi à La Possesion, où une vingtaine de voix supplémentaires aurait suffi à Roland Robert pour aligner son septième mandat. À Saint-Benoît 2, également, Philippe

Le Constant est contraint au deuxième tour malgré ses 52 % et on voit mal la victoire lui échapper dimanche prochain. 15 duels donc dimanche prochain lors du second tour. Des duels gauche-droite, mais aussi gauche-gauche.

Ainsi,&nbsp la majorité sortante (PCR-PS-DVG-MoDem-DVD) dirigée par Nassimah Dindar (DVD) arrive largement en tête. Sur les dix candidats élus dimanche, elle a réussi à en placer cinq (2 PS, 2 PCR, 1 MoDem) et se retrouve en ballottage favorable dans 11 (3 PS, 5 PCR, 3 DVG) des 15 cantons restant en lice.Comme elle compte déjà 15 élus non-sortants, elle ne devrait avoir aucune difficulté à franchir le seuil de la majorité absolue de 25 sièges pour la présidence.

(Source : Le Journal de l’île de la Réunion.)

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires