La quasi totalité des fonctionnaires accepte le rapport 2013 du Pay Research Bureau

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam annonce, en réponse à la Private Notice Question (PNQ) du jour, que 99% des fonctionnaires ont déjà donné leur accord pour que le rapport 2013 du Pay Research Bureau (PRB) soit appliqué à partir de janvier 2013.

51 940, soit environ 98,7% des 52 612 fonctionnaires ont déjà retourné leur option form, acceptant ainsi les recommandations du PRB pour l’année 2013. Les 672 fonctionnaires restants ont jusqu’à cette après-midi pour le faire. Cette information a été fournie par le Premier ministre alors qu’il répondait à la PNQ de ce lundi 19 novembre. Le leader de l’opposition avait axé sa question sur le dernier rapport produit par Mohun Aujayed, directeur de cette institution.

Paul Bérenger avait demandé, dans un premier temps, à Navin Ramgoolam de donner les raisons pour lesquelles le gouvernement avait choisi d’approuver ce rapport en sachant qu’il accentuerait la différence salariale entre petits et hauts fonctionnaires. Le chef du gouvernement a, effectivement, confirmé que le ratio entre le salaire d’un General Workers et un Permanent Secretary de la fonction publique passera de 1 : 7,7 en décembre à 1 : 8,8 en janvier.

Il a, ensuite, longuement expliqué que l’Etat a besoin de concurrencer le secteur privé afin de retenir les meilleures compétences au sein de la fonction publique. Il a cité l’exemple du ministère des Infrastructures publiques qui fait face à beaucoup de difficultés pour recruter des ingénieurs qualifiés. Les revenus dans le privé étant nettement plus attirants. Il a ajouté que le ratio en Angleterre est de 1 : 20.

En ce qu’il s’agit des revendications syndicales, Navin Ramgoolam a fait un long résumé de toutes les réclamations qui ont suivies la publication des rapports du PRB depuis 1983.

« Il n’y a rien d’anormal concernant celles accompagnant la publication du dernier rapport, elles ne sont nullement des exceptions », soutient-il.

Par ailleurs, sur proposition de Paul Bérenger, le Premier ministre a affirmé que les députés, ministres ainsi que le président de la République devront attendre la conclusion des travaux de l’Errors, Omissions and Anomalies Committee avant d’espérer une révision de leurs salaires et autres allocations. La soumission du rapport du comité présidé par Dev Manraj est attendue pour fin février 2013.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires