La presse internationale se pose la question : A qui profitera réellement le projet Jin Fei ?

Avec le soutien de

Quel sera le bénéfice pour la Chine de s’installer à Maurice dans le cadre du projet Jin Fei ? C’est la question que pose le site internet « Think Africa Press ».


Le site internet croit savoir que le projet de Riche-Terre servira essentiellement d’espaces de bureaux et de logement pour la compagnie chinoise. Dans cinq autres pays africains où elle est présente, elle est surtout attirée par l’exploitation de ressources naturelles ou par la main-d’œuvre bon marché pour l’industrie.

Mais à Maurice, rien de tout cela. Donc qu’est-ce qui motive les Chinois à s’installer chez nous ? D’abord, Maurice représente une porte d’entrée idéale sur le continent africain. Le pays est membre du Comesa et de la SADC. Ce qui lui donne un accès préférentiel à un marche énorme de plusieurs millions d’habitants.

De plus, Maurice possède un régime fiscal allégé et beaucoup de facilités pour faire des affaires. Aussi, contrairement à d’autres pays africains où la Chine est présente pour l’extraction et la manufacture, le pays pourrait servir de quartier général pour les entreprises chinoises, avec toutes les facilités comme l’accès à l’éducation, les services de santé, les hôtels et les appartements.

Quelque 40 000 chinois y vivront et le complexe devrait employer 10% de main-d’œuvre mauricienne, estime la même source. Interrogé sur la création d’emplois pour les Mauriciens, l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen, avait avancé le chiffre de 2 000, à contre-cœur.

Aujourd’hui, le site « Think Africa Press « écarte l’idée d’une zone industrielle high-tech. Mais malgré cela, il estime que cela apportera du frottement à des idées nouvelles pour le monde des affaires mauricien. Cela devrait créer un surplus de savoir et d’expertise. Maurice a toujours bénéficié du savoir-faire et de l’expertise des étrangers pour son développement économique, à l’exemple de la création d’une industrie du textile et de l’habillement, initiée par les Taïwanais et les Hongkongais.

Malgré les milliards d’investissements chinois dans ce projet, il est très critiqué car ce n’est pas ce qui avait été annoncé au depart. Le fait que le contrat entre les Chinois et Maurice soit confidentiel soulève bien des interrogations et même de la suspicion au sein de la population locale, souligne Africa Press. Beaucoup de zones d’ombre demeurent sur ce projet.
Le gouvernement recouvrera-t-il ses investissements consentis pour accueillir le projet chinois ?

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires