La police émet une sévère mise en garde contre les marchands ambulants de Port-Louis

Avec le soutien de

La police dit qu’elle sera stricte contre les marchands ambulants de Port-Louis, surtout ceux frappés par l’interdiction d’opérer dans un rayon de 500m autour du marché central.

La police compte ainsi prendre des sanctions afin de faire respecter l’ordre de la Cour suprême. Après l’épisode de séquestration du Lord-maire Mamade Kodhabaccus durant cinq heures le jeudi 6 septembre 2012 dans la salle du Conseil de Port-Louis, la police durcit le ton face aux marchands ambulants de Port-Louis. Aucun marchand ambulant ne doit opérer dans un rayon de 500 mètres autour du marché central, comme l’explique le communiqué émis par la police ce vendredi 7 septembre.

Selon la police, l’ordre interlocutoire, émis par la Cour suprême le 16 août dernier, doit être respecté scrupuleusement. Au cas contraire, des mesures seront prises contre les personnes qui vont travailler dans le périmètre délimité et ceux qui vont faire des démonstrations illégales. Les contrevenants risquent une inculpation pour outrage à la Cour.

Les marchands ambulants, depuis le 16 août dernier, font des démonstrations de force dans la cour de la mairie de la capitale et dans les rues de la capitale. Ils voulaient  faire fi de l’ordre émis.

Leur homme de loi avait même fait ressortir que l’accord judiciaire, paraphé à la Mediation Division, doit être validé d’abord avec un jugement de la Cour suprême.

Les marchands ambulants avaient entamé une série d’actions afin de pouvoir travailler, mais les autorités ont campé sur leur position.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires