La pétition contestant l’élection de Pravind Jugnauth entendue par le Chef-juge

Avec le soutien de

La pétition électorale fait état du non-respect par le candidat du MSM du plafond de dépenses, soit Rs 250 000, prévu par la loi, à l’élection partielle au No. 8.

La pétition est inscrite au nom de Pushpuwundut Mungtah, qui était l’agent d’Anil Gayan pour cette élection. Elle sera entendue ce 23 mars par le Chef-juge, Bernard Sik Yuen.

Anil Gayan défendra lui-même son agent, alors que la pétition a été rédigée par l’avouée Indumatee Padya. Dans sa plainte, le pétitionnaire donne des estimations des dépenses encourues par Pravind Jugnauth, leader du Mouvement Socialiste Militant (MSM), sous différents items.

Il évalue, entre autres, à Rs 350 000 le coût d’un défilé du MSM auquel 700 véhicules avaient participé. Ce chiffre avait été avancé par le secrétaire général du parti soleil, Nando Bodha, lui-même. Selon les évaluations du plaignant, le leader du MSM aurait dépensé plus d’un million de roupies pour le fonctionnement des «50 bases» dont le MSM se serait dotées pour les besoin de la campagne, de même que quelque Rs 500 000 pour la confection des T-shirts imprimés et distribués au partisans.

La plainte a été logée le 23 mars. Il a été appelé devant le nouveau juge Gérard Angoh. Ce dernier, qui a occupé jusqu''''à récemment le poste de Directeur des Poursuites Publiques, a demandé que la pétition soit prise devant le Chef-juge Bernard Sik Yuen, ce lundi 23 mars.

Quant à Pravind Jugnauth, il avait déjà déclaré, dans une conférence de presse juste après la partielle, qu’il «attendait de pied ferme» cette plainte et qu’il comptait «poursuivre au civil celui qui oserait signer un faux affidavit».


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires