La NTA réplique à Shakeel Mohamed : « Nous opérons en toute légalité »

Avec le soutien de

La National Transport Authority (NTA) attend le ministre du Travail de pied ferme. Shakeel Mohamed avait déclaré qu’il comptait ouvrir une enquête sur cet organisme qui, selon lui, suspend les permis des chauffeurs d’autobus injustement. La NTA soutient qu’elle opère en toute légalité.

« Nous opérons en toute légalité conformément aux articles 107 et 108, lorsque nous suspendons le permis de conduire d’un chauffeur d’autobus », soutient un cadre de la National Transport Authority (NTA).

Le mardi, 16 août à l’issue d’une rencontre entre le ministre du Travail et les membres du Front Commun Syndical, Shakeel Mohamed avait émis des doutes quant aux opérations de la NTA Shakeel Mohamed avait estimé que les chauffeurs d’autobus sont injustement suspendus.

« Au niveau de la NTA, nous avons constaté que les chauffeurs d’autobus ont un comportement déplorable à l’égard des personnes âgées et les étudiants. Dans la plupart des cas, ils préfèrent les oublier sur les arrêts d’autobus ou alors adoptent un langage vulgaire », avance cette même source.

« Certaines personnes essaient de faire croire que nous les suspendons sans même avoir recours à un conseil disciplinaire. Ce qui est archi faux, car ils ont même le droit de se présenter avec un homme de loi. Ceux qui se sentent lésés peuvent toujours avoir recours à la justice », poursuit-il.

Shakeel Mohamed a laissé entendre qu’il comptait prochainement s’entretenir avec le ministre du Transport et des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, sur ce dossier, espérant trouver un terrain d’entente avec les officiers de la NTA.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires