La motion de Paul Bérenger contestant l’augmentation du prix des carburants rejetée

Avec le soutien de

C’est après des débats animés à l’Assemblée nationale le mardi 23 juin que la motion of disallowance du leader de l’opposition a été rejetée.

Le ministre des finances, Rama Sithanen, a, toutefois, reconnu que le public a payé pour les erreurs de la STC.

La démarche de Paul Bérenger visait à rendre caduc le dernier exercice de l’Automatic Price Mechanism. Il s’est évertué à démontrer que les prix à la pompe de l’essence et du diesel ne reflètent pas «la chute drastique du prix du baril de pétrole sur le marché mondial en plus d’une dégringolade massive de plus de 70% du prix du fret».

Il s’est ensuite appesanti sur l’opacité qui règne à la STC se demandant une fois de plus pourquoi le gouvernement refuse de rendre publique le contrat signé entre la STC et la Mangalore Petroluem Ltd.

Le député mauve Ajay Gunness s’est quant à lui livré à un exercice comptable intéressant. Il a démontré, chiffres à l’appui, les surplus de revenus encaissés par la STC grâce aux items additionnels dans la structure de prix des produits pétroliers.

Ajay Guness est finalement arrivé à la conclusion que la STC a récolté pour la période allant de janvier 2007 à ce jour, plus de Rs 7,5 milliards sous les différents items pris en compte pour déterminer le prix du carburant.

Lors de sa conclusion le leader du MMM a soutenu que les points qu’il a soulevé restent entiers invitant encore une fois le gouvernement a déposé une copie du contrat pour la fourniture des produits pétrolier au Parlement. «Mais je sais que ce sera business as usual», a-t-il conclut avant que la motion soit rejetée au moment du vote.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires