La Mauritius Employers’ Federation contre une révision précipitée des lois du travail

Avec le soutien de

La Mauritius Employers’ Federation (MEF) est satisfaite des lois du travail, amendées en février 2009. Selon son nouveau président, Clensy Appavoo, une révision précipitée de ces lois serait défavorable à ce qu’il appelle «la culture du travail».

Après la CSG-Solidarité, c’est la Mauritius Employers’ Federation (MEF) qui fait des propositions au&nbsp ministère du Travail, quant aux amendements des lois régissant les relations industrielles. Clensy Appavoo, le nouveau président de la MEF soutient que l’association patronale n’est pas contre une révision de ces législations, mais prévient qu’elle s’oppose à des&nbsp procédures précipitées.

« Il y a eu beaucoup de discussions quant à une modification qui serait appliquée aux&nbsp lois du travail. Au niveau de la MEF, nous sommes satisfaits de ces lois, en vigueur depuis février 2009 », a déclaré Clensy Appavoo lors d’une conférence de la MEF, ce mardi 26 avril, à l’hôtel Le Labourdonnais, à Port-Louis.

Clensy Appavoo est d’avis que des changements ne peuvent être apportés aux lois du travail dans la précipitation. En revanche, le président de la MEF propose une redéfinition du rôle de certaines institutions. « Il faut revoir le fonctionnement de la National Remuneration&nbsp Board (NRB) dans le cas d’une négociation collective ou encore au de celui de la Commission de conciliation et&nbsp de médiation&nbsp (CCM) pour la rendre plus flexible », a-t-il dit.

Clensy Appavoo avance que les amendements apportés aux lois du travail, il y a deux ans, ont été bénéfiques et ont permis à l’économie mauricienne d’être mieux équipée pour&nbsp affronter la crise économique mondiale. « L’économie mauricienne doit actuellement faire face à des défis. Nous avons d’une part la crise, à laquelle nous sommes toujours exposée et nous devons en même temps renforcer la résilience aux chocs extérieurs. Les lois qui ont été amendées ont fait leurs preuves », a-t-il ajouté.

Le président de la MEF est également en faveur de la continuité du Workfare Programme, qui selon lui a pour but de «soulager le fardeau des travailleurs licenciés».

A une question de la presse, il a tenu à souligner qu’il n’est pas contre une révision des lois du travail, mais tout simplement «contre un recul et des amendements précipitées». Il a ajouté qu’il est en consultation permanente avec le ministre du Travail, Shakeel Mohamed. Il prévoit une nouvelle rencontre avec ce dernier pour apporter de nouvelles propositions.

&nbsp

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x