La Hindu House : « Nous avons tout fait pour que le gouvernement reste solide »

Avec le soutien de

L’organisation socioreligieuse, par la voix de son président, Viren Ramdhun, se dit attristée de la cassure entre le Parti Travailliste et le Mouvement socialiste militant. Ce dernier les invite à travailler ensemble pour le bien du pays et explique avoir tout fait afin que le gouvernement de l’Alliance de l’avenir demeure fort.

La Hindu House n’est pas du tout contente du divorce entre le Parti Travailliste et le Mouvement socialiste militant (MSM). En tout cas, le président de cette organisation socioreligieuse, Viren Ramdhun, déclare avoir tout fait pour que le gouvernement de l’Alliance de l’avenir demeure fort.

Intervenant à l’occasion d’une cérémonie marquant les préparatifs pour la célébration du Divali, il en appelle sans ambiguïté à une cohésion entre les deux partis. « Il n’y a pas de progrès dans un conflit. Nous avons tout fait pour que le gouvernement reste solide et qu’il aille dans la bonne direction. Malheureusement, il y a eu un cyclone…. Mais un cyclone, ça vient, ça s’en va », a-t-il martelé en hindi.

« Je lance un appel pour que tous les politiciens travaillent la main dans la main. Il ne faut pas qu’il y ait de problèmes. J’ai une grande estime pour Pravind Jugnauth et à son équipe. Ainsi que pour Navin Ramgoolam », a résumé Viren Ramdhun en créole. « Nou tou kone ena dimounn alim dife, met baton dan larou… Sir Anerood ek le PM bizin amenn nou dan bon direksyon », a-t-il poursuivi.

Viren Ramdhun a finalement endossé le costume du politicien, accusant la presse de vouloir diviser le pays. « Nou ena boukou lennmi. Ena zournalis met laflam dan pei, met divizion. Dir sa bann zournalis la ekrir bon kiksoz », s’est-il écrié.
Viren Ramdhun a fini par faire part de son appréciation de la présence de Pravind Jugnauth et de Navin Ramgoolam à la Hindu House ainsi que celle de sir Anerood Jugnauth.

Par contre, il n’a pas manqué de critiquer le Mouvement militant mauricien (MMM) qui a brillé par son absence. Sans nommer ce parti, il explique que la Hindu House a, de tout temps, toujours invité l’opposition à venir marquer un tel événement.

Navin Ramgoolam a ensuite pris la parole, faisant un discours de circonstances mêlant mythologie hindoue et paraboles. Il a insisté sur le symbolisme de Divali, de la victoire du bien sur le mal, du sens de l’honneur vis-à-vis de l’ambition personnelle. Clairement, il vise Pravind Jugnauth en faisant ressortir que dans la vie, il faut des principes et qu’il ne faut pas « pa sanz konviksion gramatin tanto ».

Toujours dans son discours teinté de mysticisme, il fait un parallèle entre le Divali et la scène politique locale, transformant Rawan — le diable — en un « meter choula » à la sauce mauricienne.

Peu de temps avant lui, la députée rouge Kalyanee Juggoo s’est laissée aller à réciter un poème en hindi tout aussi empreinte de messages en parabole.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires