La Fondation Radio One lance l’opération de solidarité « La Petite Maison du Bonheur »

Avec le soutien de

Deux années de suite, la Fondation Radio One a recueilli des dons pour offrir du matériel scolaire à des enfants démunis. Cette fois, elle s’engage dans&nbsp l’opération « La Petite Maison du Bonheur » avec l’objectif d’offrir une maison à dix familles pauvres.

La Fondation Radio One prend le pari de recueillir Rs 5 millions pour offrir un logement décent à 10 familles vivant dans des conditions extrêmement précaires. On se souvient&nbsp de l’opération&nbsp de solidarité « Prendre un enfant par la main » menée par la Fondation Radio One. Ces deux dernières années, elle aura permis à de nombreux écoliers démunis d’avoir du matériel scolaire en quantité suffisante.

«L’éducation et le logement&nbsp sont les deux gros problèmes touchant les personnes les plus vulnérables. Cependant, le problème de logement n’en est pas un au niveau national. Maurice est un des rares pays au monde où 90% des Mauriciens sont déjà propriétaires de leurs logements respectifs», déclare Jean-Claude de L’Estrac, le Directeur exécutif&nbsp du groupe La Sentinelle. «Mais ce qui est insupportable, c’est qu’il y a une catégorie de Mauriciens qui ne peuvent pas accéder aux facilités disponibles parce qu’ils sont trop pauvres. De toutes les misères, celle du logement est la plus intolérable», ajoute-t-il.

La Fondation Radio One veut donc aller plus loin. Elle souhaite permettre à des familles pauvres d’avoir une maison. Elle lance l’opération «La Petite Maison du Bonheur». Pendant toute la journée de ce vendredi 26 février, les Mauriciens seront sollicités pour un acte de solidarité : contribuer volontairement pour offrir une maison à des familles dans le besoin.

Dès 9h00 ce matin, des personnalités se relayeront au Caudan sur un plateau spécial de Radio One qui émettra en duplex. Les membres du public pourront&nbsp y faire leurs dons. L’opération prendra fin à 19h00 avec un concert de l’atelier Mo’Zar et d’autres artistes.

Les dons peuvent être déposés au Caudan ou à Radio One. Ceux qui ne pourront se déplacer jusqu’au Caudan ou jusqu’au siège de Radio One auront toujours la possibilité de déposer leur dons dans des urnes placées à 16 endroits différents à travers l’île.

A Port-Louis, des équipes de volontaires avec des urnes seront présentes à Happy World House, Place d’Armes, La Gare du Nord, la Gare Victoria. A Rose-Hill, les des urnes seront placées au Magic Lantern Complex et à la Place Margéot (la gare routière). A Quatre-Bornes, l’urne sera placée au Orchard Centre. Il y en aura une également au Trianon Shopping Park. Et à Curepipe, c’est à la Mairie que la Fondation recevra les dons.

Dans les villages, les points de collectes seront essentiellement dans les grandes surfaces. A Flacq, à Saint-Pierre et à Goodlands, les urnes seront placées dans les supermarchés Winners. A Grand-Baie, l’équipe de la Fondation Radio One sera à Super U. Dans la région Ouest, les dons seront reçus à Franprix à Tamarin et au supermarché London Way à Rivière-Noire. A Mahébourg, l’urne&nbsp sera à Les Aigrettes Snack.

En plus, les dons seront acceptés dans toutes les succursales de Thomas Cook à travers l’île.

Pour ceux qui ne feront pas des dons en espèce, les chèques doivent être tirés à l’ordre de Fondation Radio One. Pour les virements bancaires, le numéro de compte de la Fondation Radio One à la Mauritius Commercial Bank est&nbsp 011788631. Les donateurs qui sont à l’étranger devront indiquer le RIB de la Fondation Radio One. Elle est comme suit : MU84MCBL0901000001788631000MUR.

Les promesses de dons peuvent être faites au téléphone sur le 203 9988. Les contributeurs peuvent aussi apporter leur soutien en envoyant un sms sur 8345. En le faisant l’expéditeur contribue Rs 10 par sms. Le 8345 est valide pour tous les opérateurs : Orange, Emtel et MTML.

La Fondation Radio a également contacté des entreprises pour les donations. «Nous avons alerté un grand nombre d’entreprises. Nous allons appeler les responsables tout au long de la journée de vendredi pour&nbsp recueillir leurs&nbsp promesses de don. Nous espérons atteindre les Rs 5 millions requises. Lors des dernières opérations, nous avions atteint le chiffre de Rs 3 millions à chaque fois. Ce qui est considérable», déclare Jean-Claude de l’Estrac, Directeur exécutif&nbsp du groupe La Sentinelle.

Par souci de transparence, le Trust Fund pour l’Intégration Sociale des Groupes Vulnérables et la National Empowerment Foundation (NEF) ont été mis à contribution dans ce projet. Ces instances nous fourniront à la Fondation Radio One une liste de familles éligibles. Celles-ci doivent&nbsp déjà être propriétaires d’un terrain ou être détenteur d’un bail, mais n’arrivent pas à construire une maison faute de moyens. Il y aura un tirage au sort public pour désigner ces familles une fois qu’on connaîtra&nbsp le montant recueilli.

«La NEF est une garantie que les noms de ces familles sont connus des autorités et que la liste a été établie dans les conditions de transparence et de justice. La NEF est un partenaire pour nous assurer que l’opération se déroule dans les meilleures conditions» soutient Jean-Claude de l’Estrac.

Les travaux débuteront dès que les éléments nécessaires seront réunis. Ce délai dépendra des familles qui seront choisies, de leurs conditions, du terrain, peut être dans certains cas, des formalités à compléter. «Nous espérons qu’une fois les familles indiquées, nous allons pouvoir démarrer rapidement. Il s’agit de recueillir des fonds et d’enclencher les formalités. Il y a beaucoup d’éléments à réunir avant d’enclencher les travaux. Nous comptons réaliser ce projet tout au long de 2010», déclare le Directeur exécutif&nbsp du groupe La Sentinelle. Pour rappel, c’est l’architecte Gaetan Siew qui a bien voulu prêter son concours pour réaliser les plans des maisons.

Cette opération s’inscrit dans le cadre de la responsabilité sociale du groupe La Sentinelle. «Nous sommes bien conscients que beaucoup de sociétés veulent s’acquitter de leur responsabilité sociale d’entreprise (CSR), et sont en attente de projets. C’est pour cela que nous avons fait une demande auprès du comité gérant les CSR pour que les sociétés qui feraient un don ou une promesse de don à Radio One dont la fondation est présidée par Cassam Uteem, pourraient déduire leurs dons du budget de leur CSR.» avance Jean-Claude de l’Estrac.

Le Directeur exécutif de la Sentinelle qui reconnaît que cette action de La FondationRadio One est modeste, mais il espère par là encourager d’autres sociétés à s’engager dans des actions similaires.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires