La Confédération des travailleurs du secteur privé défie le Commissaire de police

Avec le soutien de

Plusieurs porte-voix ont été utilisés pendant la manifestation de la Confédération des travailleurs du secteur privé (CTSP), ce 4 juillet. Pourtant, les instructions du Commissaire de police étaient claires…

Les animateurs de la CTSP ont fait fi des menaces de poursuite sous le Public Gathering Act et le Government Notice of Noise Pollution émanant des Casernes centrales. Il semblerait qu’au contraire, l’objectif était de faire le plus de bruit possible.

Les manifestants ont défilé dans les rues des villes-sœurs avant de prendre la direction du Plaza où s’est tenu un meeting. Reaz Chuttoo, président de la CTSP, a annoncé une grande assemblée avec les délégués du Forum du Peuple, constitué le 1e mai dernier. Cette assemblée devrait déboucher sur «la journée ville morte» déjà annoncée.

Jack Bizlall, qui participait également à la manifestation, a, lors de son intervention, mis l’accent sur l’importance pour le mouvement syndical de se positionner politiquement afin de proposer une alternative à la «société capitaliste» et aux partis politiques traditionnels. «Une action d’une telle envergure n’est pas envisageable sans une ligne, une stratégie et un programme politique», affirme Jack Bizlall.

D’autres dirigeants syndicaux, présents en signe de solidarité à la manifestation, ont aussi pris la parole au cours du meeting qui était présidé par Jane Ragoo, secrétaire de la CTSP.


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires