La Commission électorale rejette l’appel du Mouvement indépendantiste rodriguais

Avec le soutien de

La Commission électorale n’admettra pas d’autres candidats du Mouvement indépendantiste rodriguais malgré les protestations de ce mouvement politique. Pour Stevenson Collet, le Commissaire électoral est en train de bafouer la démocratie.

La Commission électorale a, dans un communiqué émis ce mardi 24 janvier, rejeté la demande du Mouvement indépendantiste rodriguais pour que quatre membres du mouvement politique soient inscrits sur la liste des candidats. Ces derniers n’ont pas pu s’inscrire comme candidats lors du Nomination Day du samedi 21 janvier.

La Commission électorale explique, dans son communiqué, que même si elle considère la requête du Mouvement indépendantiste rodriguais comme étant injustifiée, elle ne dispose pas de pouvoirs pour considérer la demande du mouvement politique.

Stevenson Collet, leader du Mouvement indépendantiste rodriguais, a adressé une lettre de protestation au Commissaire électoral pour attribuer l’incapacité de son mouvement à présenter des candidats dans les six arrondissements de Rodrigues directement aux conséquences du cyclone Ethel dans les parages de l’île, la veille.

Dans sa correspondance, Stevenson Collet explique que le Mouvement indépendantiste rodriguais a eu à faire face à un manque de moyen logistique pour répondre à la décision de la Commission électorale une heure seulement avant l’ouverture des bureaux d’enregistrement de candidature. Pour Stevenson Collet, il est injuste et antidémocratique de pénaliser un parti politique parce qu’il n’a pas les moyens financiers pour répondre efficacement aux conséquences des conditions cycloniques.

En effet, le Mouvement indépendantiste rodriguais n’a pu présenter de candidat dans deux des six arrondissements de Rodrigues dans le cadre de l’élection d’une nouvelle Assemblée régionale de Rodrigues. Dans sa correspondance au Commissaire électoral, Stevenson Collet avait rappelé qu’aux dernières nouvelles disponibles en fin de soirée, le vendredi 20 janvier, la commission n’avait pas encore décidé de la tenue du Nomination Day pour le lendemain.

Il a fait ressortir que les moyens de communication, dont le réseau téléphonique et le réseau d’électricité, étaient à plat dans l’île durant la journée de samedi. Le système de transport en commun ne fonctionnait pas non plus.

Le leader du Mouvement indépendantiste rodriguais estime que l’indisponibilité de ces moyens de communication pendant la journée du samedi 21 janvier a eu pour conséquence que quatre des candidats du mouvement, dont lui-même ainsi que la secrétaire du parti, n’ont pas pu se faire inscrire comme candidats. Il indique qu’il est arrivé au bureau de la Commission de la région No 2 (Maréchal) à 15h12. Les officiers de la Commission électorale ont alors refusé de l’enregistrer comme candidat.

Le Commissaire électoral a, pour sa part, convoqué une réunion au sommet en début d’après-midi, ce mardi 24 janvier, pour étudier la demande du Mouvement indépendantiste rodriguais. Finalement, après avoir pris connaissance des avis légaux, le Commissaire électoral a décidé de rejeter l’appel de la formation politique indépendantiste.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires