La Commission éducation du MMM trouve certains objectifs de Bunwaree louables

Avec le soutien de

Le responsable du dossier de l’éducation du MMM, Steve Obeegadoo, soutient plusieurs initiatives du ministre de l’Education, mais parle en même temps de manque de clarté et de dialogue.


C’était lors d’un point de presse, ce mercredi 13 janvier, de la Commission éducation du MMM. Le porte-parole mauve sur ce dossier, Steve Obeegadoo, a passé en revue les points saillants de cette rentrée 2010 en présence d’autres membres de cette commission dont Françoise Labelle, Surendra Bissondoyal et Lysie Ribot.

Le MMM se dit favorable à l’interdiction des leçons particulières en Standard IV ainsi qu’à l’interdiction de vente de certains produits dans les cantines scolaires. Mais Steve Obeegadoo n’a pas manqué de soulever le manque de planification sur ces dossiers ainsi que les nombreuses questions qui restent sans réponses.

En ce qu’il s’agit de l’interdiction des leçons particulières pour les élèves du Standard IV du cycle primaire, qui devrait rentrer en vigueur à partir du mois prochain, Steve Obeegadoo se demande si ce sera une interdiction totale où limitée à l’enceinte de l’école?

Il se demande aussi si des solutions alternatives sont prévues telles que des cours de rattrapage ainsi que toutes les questions liées à leur organisation. «Autant nous apprécions l’objectif, autant nous nous inquiétons du manque de planification qui entoure cette initiative», précise l’ancien ministre de l’Education.

Même son de cloche quant au brûlant dossier des cantines scolaires. Si le MMM accueille favorablement la décision du ministère de l’Education, il déplore néanmoins le manque de dialogue. «Encore une fois, c’est une décision très louable. Une décision qui aurait dû être prise depuis longtemps. Le gouvernement a très bien fait surtout en ce qui concerne les boissons gazeuses. Le problème, c’est l’absence de dialogue. C’est la façon de faire qui pose problème, à tel point que la réussite même de ce projet est menacée», estime Steve Obeegadoo.

L’instance mauve a exprimé son inquiétude par rapport à la «menace» qui pèse sur le secondaire du privé avec ce qu’elle qualifie de manque de clarté quant aux collèges qui sont appelés à fermer leurs portes. Le MMM se dit aussi inquiet de l’exercice de transfert des recteurs et enseignants dans les collèges d’Etat. Ce qui crée une situation d’instabilité.

Les autres sujets abordés sont l’échec continuel au niveau du CPE, l’admission «dans l’opacité totale» dans les stars school, et la marche arrière du ministère en ce qui concerne l’introduction de la langue maternelle dans le système éducatif.

Ce qui amène le porte-parole du MMM à dire que la rentrée 2010 s’est faite dans «un climat de confusion qui mènera certainement vers le conflit».

A la fin de la conférence de presse, Steve Obeegadoo a fait le point sur le travail du Commission éducation du MMM pour l’éducation. «Nous sommes en train de finaliser notre programme. Il n’est pas question de faire preuve d’arrogance intellectuelle. Nous ne prétendons pas détenir toutes les solutions. Mais nous sommes ouverts au dialogue et nous lançons un appel pour un grand brassage des idées», explique Steve Obeegaddoo.

Le MMM va, dans cet ordre d’idées, lancer le processus annoncé lors des célébrations de son 40e anniversaire pour «un débat participatif». Il prévoit une rencontre avec tous ceux qui ont contribué d’une manière ou d’une autre à ce débat. L’ancien ministre de l’Education a aussi lancé un appel pour que tous ceux intéressés à participer à ce débat envoient leurs réflexion sur une adresse électronique qui est déjà active, soit le [email protected].


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires