La carte d’identité numérique contiendra les données médicales du détenteur

Avec le soutien de

Spécimen de la carte d'identité nationale numérique. 

«Une personne devra tout simplement présenter sa carte d’identité pour que le médecin ait sous les yeux tout son historique médical.» C’est ce qu’explique une source proche du projet carte identité numérique. En effet, les données médicales du détenteur de la carte seront stockées sur celle-ci. Cela, dans le cadre du processus d’informatisation du service public de santé, soit l’e-health.

 
Le relevé du stock des médicaments à divers points de distribution, les données sur les différents traitements offerts, l’identité des patients à qui ces médicaments et ces traitements sont prodigués… Ce sont-là autant d’informations qu’emmagasinera le système central qui sera mis en place au sein du service de santé. Et dans lequel la carte nationale d’identité jouera un rôle essentiel. 
 
Deux nouveaux centres de conversion à Curepipe et Triolet
 
Au niveau de la conversion de la carte d’identité, à ce jour, plus de 200 000 personnes ont déjà entamé les procédures en vue d’obtenir la nouvelle carte d’identité. Et afin de pouvoir mieux gérer le flux de personne, dès mars deux autres centres de conversion seront aménagés à Curepipe et Triolet. 
 
Le centre de conversion de la rue Labourdonnais à Port-Louis. Deux autres unités
seront aménagées à Triolet et Curepipe
 
 
Rien que, dimanche 16 février, quelque 500 personnes se sont rendues au centre de conversion de Port-Louis pour s’y inscrire, indique Rao Ramah, Project Director.  Et ce dernier prévoit encore plus de foule puisque «l’inscription pour la tranche d’âge 23 à 44 ans tire bientôt à sa fin». 
 
 
Rao Ramah est d’avis qu’ils seront nombreux à se rendre alors aux différents centres de conversion. «D’où ce besoin de mettre sur pied deux centres supplémentaires», déclare-t-il. 
 
 
Des dix centres de conversions existantes, poursuit-il, ce sont surtout ceux situés à Port-Louis, Flacq, Goodlands et Vacoas qui sont bondés de monde, particulièrement le matin.  
 
 
Selon Rao Ramah, l’on passera bientôt à «4 000 inscriptions par jour». Et d’ici fin mars, ils seront plus de 300 000 à s’être inscrits pour la nouvelle carte. 
 
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x