La Banque de Maurice émettra des bons du gouvernement indexés sur le taux d’inflation

Avec le soutien de

Un nouveau type de bon du gouvernement sera lancé sur le marché bientôt. Il sera d’une durée de quinze ans. L’originalité du Fifteen years inflation-indexed government of Mauritius bonds est que son taux de rémunération sera, comme son nom l’indique, indexé sur le taux d’inflation.

&nbspC’est la Banque de Maurice qui lancera ce nouvel instrument financier d’une durée de 15 ans mercredi prochain, 15 décembre. Mais les offres d’achat devront atteindre la BoM Tower le lundi 13 au plus tard.

L’attribution des bons se fera sur la base d’une vente aux enchères car les acheteurs auront à coter le taux de rendement minimal qu’ils espèrent obtenir. Les taux les plus faibles devraient être privilégiés pour réduire le coût de cet emprunt au gouvernement. Des bons pour une valeur de Rs 1 milliards au total seront émis.

Le taux de rémunération des bons pour les détenteurs sera donc le taux de rendement de base qu’ils ont coté et qui aurait été accepté, plus une rémunération qui sera basée sur le taux d’inflation annuel, qui est déterminé chaque année à la fin de juillet par le Central Statistics Office.

Avec ce type de double rémunération, les détenteurs des bons auront la garantie d’un rendement qui sera supérieur au taux d’inflation (rendement contractuel + inflation) ce qui n’est pas toujours le cas avec d’autres types d’investissements, comme les comptes bancaires, par exemple.

Quand le taux d’inflation augmente rapidement, il est supérieur au taux d’intérêt sur les comptes d’épargne, ce qui fait que le taux d’intérêt bancaire réel est négatif. En fait l’épargnant perd de l’argent. On a vu ce type de situation il n’y a pas longtemps.

L’offre du gouvernement et de la Banque de Maurice intervient à un moment où les perspectives concernant le taux d’inflation sont à une hausse rapide. Pas plus tard que mardi, le gouverneur de la Banque centrale, Rundheersing Bheenick, a prévu que le taux d’inflation atteindrait 7% en juin 2011.

Avec un taux d’épargne à 3,5% environ, les conditions sont réunies pour tenter d’attirer les investisseurs dans ce nouveau type de bond. Selon un exemple hypothétique calculé par la Banque de Maurice, avec un taux de rémunération de départ de 2% qui aurait été agréé, et si le taux d’inflation annuelle atteint 4%, la rémunération totale qui reviendrait aux détenteurs d’un bond sera de 6,08%.

On ne sait pas si les banques commerciales percevront ce produit comme une concurrence à leurs dépôts et comptes d’épargne traditionnels. En tout cas, Rundheersing Bheenick avait déjà prévenu il y a quelques mois que le gouvernement offrirait des produits financiers compétitifs, surtout pour pallier à la baisse des taux bancaires et dans l’intérêt des petits épargnants.

&nbsp

Publicité
Publicité
e-brochures.mu logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

e-brochures.mu icon
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x