L’opposition, la hausse du prix de l’essence est due aux mesures de Pravind Jugnauth

Avec le soutien de

Il est estimé qu’au moins deux mesures budgétaires ont accru les charges sur le litre d’essence. Le député du Mouvement militant mauricien Kee Cheong Li Kwong Wing interrogera le ministre des Finances à ce propos demain mardi 22 mars au Parlement.

Le député Kee Cheong Li Kwong Wing, responsable du dossier économique du groupe parlementaire du MMM, prévoit d’interroger Pravind Jugnauth sur le pourcentage des taxes et autres charges dans les prix des carburants.

L’objectif du député mauve est de démontrer que les mesures budgétaires ont participé à hausse des prix et que le montant total des ponctions de l’Etat sur les recettes des de la vente de produits pétroliers est trop élevé.

Dans une déclaration à lexpress.mu, Kee Cheong Li Kwong Wing se dit d’avis que ces charges, qui représentent à ce jour 100,3% et 65% du prix CAF (coût, assurance, fret) du prix de l’essence et du diesel, respectivement, doivent être revues à la baisse par le gouvernement.

Ce serait, selon Kee Chong Li Kwong Wing, un moyen de soulager la population puisqu’une telle mesure réduirait la pression sur les coûts de production.

Ces derniers temps, tant le Premier ministre que le ministre des Finances et le président de la République ont personnellement justifié l’augmentation des prix des produits pétroliers qu’ils attribuent à des éléments extérieurs.

Toutefois, il apparaît que sans les hausses des droits d’assises de 10% et du MID Levy votée dans le Finance Bill en décembre dernier, le prix de l’essence n’aurait pas franchi la barre des Rs 50. Et cela selon le mécanisme établi par la Petroleum Pricing Committee (PPC).

Ainsi, les droits d’assises sur le litre d’essence sont passés de Rs 9,80 à Rs 10,80 en 2011. Lors de son discours du budget, le Grand Argentier avait rappelé que les droits d’assises n’avaient pas changé depuis 2002. Le leader de l’opposition s’est d’ailleurs étonné, lors de sa conférence de presse, samedi dernier, que le ministre ait choisi d’accroître cet item juste au moment où d’énormes difficultés se profilent à l’horizon pour le consommateur mauricien.

Quant à la taxe Maurice-Ile-Durable (MID) imposée sur chaque litre de produit pétrolier, elle est passée à 30 sous pour l’année 2011, comme prévu dans le budget de Pravind Jugnauth. Le MID Levy avait été introduit dans le budget 2008-2009 par l’ancien ministre des Finances, Rama Sithanen. Elle était alors de 15 sous sur chaque litre de carburant.

Ce qui fait que l’augmentation des charges sur le litre de l’essence se monte à Rs 1,15. En y incluant la TVA qui vient s’ajouter à cette augmentation, les charges sur le litre d’essence s’alourdissent donc de Rs 1,32. En prenant compte du fait que le prix de l’essence a augmenté de Rs 6,60 depuis le début de l’année, les charges additionnelles comptent pour 20% de cette augmentation.

Dans le cas du diesel, l’effet est moindre puisque les droits d’assises étaient de Rs 3 seulement sur chaque litre. Ce qui fait que l’augmentation des droits d’assises est de 30 sous alors que celui du MID Levy reste à 15 sous. De la même manière les charges additionnelles sur le diesel dues à ces deux mesures budgétaires sont de 52 sous en prenant en compte la TVA.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires