L’opposition interrogera le Premier ministre sur la mort d’un détenu en cellule policière

Avec le soutien de

La rentrée parlementaire s’annonce mouvementée pour le Premier ministre. Toutefois, ce dernier aura l’occasion, lors du Prime Minister’s Question Time (PMQT), de répondre aux nombreuses allégations émises à son encontre suite au décès d’un détenu en cellule policière.

La question lui sera adressée par Veda Balommody. Le député du Mouvement militant mauricien (MMM) souhaite savoir ce qui est arrivé à Anand Kumar Ramdhany. Ce dernier a été retrouvé mort dans une cellule du poste de police de Rivière-du-Rempart dans la nuit du 30 juillet dernier.

L’autopsie a conclu à un suicide. Ce qui n’a pas empêché l’opposition, et plus particulièrement le Mouvement socialiste militant (MSM), de faire des allégations et d’associer le nom du Premier ministre à cet incident tragique.

En effet, depuis son arrestation par la Commission anti-corruption (ICAC), le leader du MSM, Pravind Jugnauth, fait comprendre à chacune de ses sorties publiques qu’Anand Kumar Ramdhany a été arrêté en possession d’une montre de la marque « Rolex ». L’arrestation de cet homme et sa mort en cellule policière seraient, à en croire l’opposition, liées à une affaire de vol dans le campement de Navin Ramgoolam à Roches-Noires.

Pravind Jugnauth est même allé jusqu’à expliquer le revirement de sa décision de ne pas fournir de caution en cas d’arrestation par l’ICAC. Il est accusé de conflits d’intérêt dans l’acquisition par l’Etat de la clinique MedPoint au prix surévalué de Rs 144,7 millions.

Quelques heures seulement après son inculpation de sa libération sur parole, il avait allégué que des personnes hautes placées dans le gouvernement de Navin Ramgoolam lui avaient dit de faire attention à ce qu’il faisait, se référant, selon lui, à la mort d’Anand Kumar Ramdhany. Il avait alors déclaré que sa vie aurait été en danger s’il avait refusé de payer sa caution et avait passé la nuit dans une cellule policière.

En plusieurs occasions, il a laissé entendre lors des déclarations publiques que la « Rolex » qui aurait été retrouvée sur Anand Kumar Ramdhany avait été volée au campement de Navin Ramgoolam. Mettant en doute les conclusions de l’autopsie, il se demande encore « pourquoi cet homme a pu perdre sa vie en cellule policière ».

Si les membres du MMM n’ont jamais fait d’allégations directes sur cette affaire, ils y font souvent référence, y compris pour Paul Bérenger, sur le ton de la blague.

Par ailleurs, Rajesh Bhagwan demandera une nouvelle fois au Premier ministre d’indiquer quand l’Equal Opportunities Act, voté en 2008, sera proclamé. Navin Ramgoolam a, en plusieurs occasions, annoncé que la loi sera amendée avant son entrée en vigueur. Il a également, dans un passé récent, mis en avant la difficulté qu’éprouvent les autorités à identifier les personnes susceptibles de constituer la Equal Opportunities Commission.

Le Whip de l’opposition interrogera aussi le Premier ministre sur les irrégularités mises au jour par un Fact Finding Committee à Business Parks of Mauritius Ltd. Le secrétaire général du MMM souhaite savoir si des actions disciplinaires ont suivi la remise du rapport de ce comité.

L’unique question d’Adil Ameer Meea adressée au Premier ministre aura trait aux écoutes téléphoniques par la National Security Service.

Reza Uteem interpellera, pour sa part, Navin Ramgoolam sur la situation financière de la Cargo Handling Corporation Ltd (CHCL), l’unique opérateur portuaire du pays.

Françoise Labelle s’intéressera, elle, au nombre de prisonniers souffrant de tuberculose. Le chef du gouvernement sera invité à donner les statistiques concernant la présence de cette maladie dans les cinq prisons du pays de 2008 à ce jour.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires