L’oncle de Joannick Martin devait faire face à son procès en cour de Bambous ce matin

Avec le soutien de

José Tristan Casimir devait se présenter ce vendredi matin pour l’enquête préliminaire instruite contre lui pour l’assassinat de sa nièce. Après deux ans en détention, il s’est pendu et la police s’intéresse à sa conversation avec un neveu lors d’une visite hier.

José Tristan Casimir n’a pas voulu faire face à son procès. L’homme accusé d’avoir abusé de sa nièce de 7 ans, Joannick Martin, et de l’avoir tuée le dimanche 12 septembre 2010, devait comparaître, ce vendredi 17 août 2012, pour la première fois dans le cadre de l’enquête préliminaire instruite contre lui dans le cadre de cette affaire.

Il semble qu’avant l’heure fatidique, l’accusé ait décidé de mettre un terme à sa vie. Il s’est pendu dans la cellule dans la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest, où il avait été placé en détention depuis 23 mois, à l’aide d’un drap. Une autopsie devra être pratiquée dans le courant de la journée par le chef du service médico-légal de la police, le Dr Sudesh Kumar Gungadin.

L’enquête ouverte par les autorités pénitentiaires et policières devrait également s’intéresser à la dernière visite reçue par le détenu le jeudi 16 août 2012. Les échanges entre José Tristan Casimir et un neveu qui lui a rendu visite sont considérés comme primordiaux pour expliquer les raisons de son suicide.

Lire aussi :

Le meurtrier de la petite Joannick Martin s’est donné à la mort à la prison de GRNO

&nbsp
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires