L’institution d’une deuxième République au centre du programme de l’Alliance de l’Avenir

Avec le soutien de

L’organisation des consultations pour une réforme de la Constitution est une des principales propositions du programme gouvernemental de l’Alliance de l’Avenir. Le manifeste de 86 pages a été présenté par Navin Ramgoolam, ce lundi 26 avril, à Balaclava.
&nbsp
Le leader de l’Alliance de l’Avenir a présenté son programme gouvernemental, ce 26 avril, à Balaclava. Navin Ramgoolam indique qu’il engagera une large consultation populaire et nommera une Commission des Sages qui dressera un état des lieux de la constitution en vue de possibles réformes pour l’instauration d’une deuxième République.&nbsp

Navin Ramgoolam a expliqué les raisons qui l’ont poussé à vouloir réviser la constitution. Il précise qu’après 42 ans d’indépendance, il serait temps de mener une réflexion sur l’opportunité de la mise en place d’une&nbsp nouvelle constitution.&nbsp «Cela consoliderait la construction de la nation mauricienne, faciliterait la prise de décisions afin d’accélérer le développement économique et le progrès du pays, renforcerait notre démocratie parlementaire et la protection des droits fondamentaux de nos concitoyens», a déclaré Navin Ramgoolam. «La révision constitutionnelle comprendra également, entre autres la réforme du système électoral, afin d’introduire une dose de proportionnelle», précise le manifeste de l’Alliance de l’Avenir.

La consolidation de l’économie figure également au programme gouvernemental de l’Alliance de l’Avenir.&nbsp Une démocratisation dont le but est d’améliorer la performance économique tout e, assurant la justice sociale. Cette consolidation inclue également la réforme à l’accès à la terre, l’abolition de la National Residential Property Tax (NRPT), de la taxe sur l’épargne…

«Nous voulons crée une nation d’entrepreneurs. Nos opposants nous avaient critiqués quant à nos intentions par rapport à la démocratisation de l’économie. Certains nous accusaient même de vouloir déposséder les riches pour donner aux pauvres ! Mais notre concept de démocratisation de l’économie est fermement ancré dans les esprits maintenant. En bref, pour pouvoir donner aux plus pauvres, on ne peut déposséder d’autres. Il faut plutôt créer de nouvelles richesses et les partager de façon équitable et c’est ce que nous avons fait et c’est ce que nous continuerons de faire», a déclaré Navin Ramgoolam.

Téléchargez le programme de l’Alliance de l’Avenir

http://www.bleublancrouge.mu/files/Programme.pdf

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires