L’ex-MSM Sunil Dowarkasing critique Pravind Jugnauth et fait les éloges de Ramgoolam

Avec le soutien de

Sunil Dowarkasing, démissionnaire du&nbsp Mouvement Socialiste Militant ( MSM) a décidé d’aller prêter main forte au Parti Travailliste. L’ex-conseiller de Pravind Jugnauth a critiqué son ancien leader et a fait les éloges du Navin Ramgoolam.

« Un homme extraordinaire ». C’est en ces termes que le candidat battu du MSM aux élections générales de 2010, dans la circonscription No 17 (Curepipe/Midlands), Sunil Dowarkasing, décrit le Premier ministre, Navin Ramgoolam.

Lors d’une réunion d’explication tenue le vendredi 22 mai dans l’enceinte de la municipalité de Curepipe, l’ancien conseiller de Pravind Jugnauth, au ministère des Finances, n’a pas manqué de faire les éloges du chef du gouvernement. « Lorsque nous nous sommes parlé, j’ai été en admiration, il a un charisme extraordinaire », a-t-il déclaré.

Sunil Dowarkasing a aussi explique les raisons l’ayant motivé a prendre ses distances du Mouvement Socialiste Militant (MSM). « Paul Bérenger avait exigé que je sois exclu lors de la première conférence de presse conjointe&nbsp MMM-MSM, et Pravind Jugnauth n’a pas été capable de me donner une explication&nbsp à cela», a-t-il déclaré. « C’est suite à cet incident que j’ai décidé de prendre un recul politique », a-t-il ajouté.

Il a également indiqué que lors de son entretien avec Navin Ramgoolam, il a immédiatement été séduit par la vision et l’humanisme du Premier ministre.

L’alliance&nbsp MMM-MSM a été la cible de vives critiques de la part de Sunil Dowarkasing. Ce dernier estime que cette alliance ne fait pas le poids contre le Parti Travailliste. Il a sévèrement critiqué le leader du MMM, Paul Bérenger.
Le nouvel élément travailliste trouve que Bérenger a décidé de faire appel aux services de Sir Anerood Jugnauth, en raison de sa communauté. « Bérenger va réduire le MSM à néant », a-t-il laissé entendre.

Le démissionnaire du MSM prétend que tous les agents du MSM dans la circonscription No 17 (Curepipe-Midlands), le suivront au Parti Travailliste. « J’ai dit au Dr Ramgoolam que je ne viens pas au parti Travailliste seul», a-t-il avancé avant de demander à ses agents s’ils sont avec lui. Ces derniers ont acquiessé.

Dowarkasing a alors lancé qu’il réduira le MSM à Curepipe à ce que ce parti représentait, selon lui, avant son arrivée dans la circonscription en 2003.&nbsp Il affirme que la MSM n’avait alors que&nbsp quatre agents à Curepipe-Midlands.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires