L’Espérance : Les casseurs qui avaient endommagé un camion de la CWA identifiés

Avec le soutien de

Les meneurs des habitants de L’Espérance qui avaient brisé le pare-brise d’un camion-citerne, de la Central Water Authority (CWA), le vendredi 5 novembre, avant d’endommager la guérite du gardien du réservoir desservant le village, ont été identifiés. Ils seront bientôt arrêtés.

Les auteurs du saccage de la guérite du gardien du réservoir de la colline d’Alma, le vendredi 5 novembre, sont déjà connus. Cela, grâce à la plaque d’immatriculation d’un véhicule qui a servi à les transporter sur place, ils seront bientôt appréhendés par la CID de Quartier-Militaire.

Dans l’après-midi de vendredi, une dizaine d’habitants de L’Espérance ont pris&nbsp d’assaut cette colline. Ils ont saccagé cette guérite à cause du rationnement d’eau que leur impose la Central Water Authority (CWA) pour cause de sécheresse.

Le mince filet qui a coulé du robinet durant quinze minutes aux petites heures du matin, le jour de Divali, n’a pas plu à ces personnes. Tout a commencé vers les 14 heures quand un camion-citerne de la CWA presque vide est venu dans le village.
Exaspérés, les habitants ont fait fuir le chauffeur avant d’endommager le pare-brise et le rétroviseur du véhicule. Ils sont se sont ensuite dirigés vers la colline d’Alma pour avoir des explications du gardien du réservoir qui dessert cette localité ainsi que des villages avoisinants.&nbsp

Le gradien, Sadanand Ramanah, 54 ans, n’a rien pu faire. Les villageois ont tout cassé dans le minuscule local qui lui sert de guérite. Il ne pouvait ouvrir les vannes à la demande des habitants, n’ayant reçu aucun ordre en ce sens de ses supérieurs.
A 18h00 vendredi, dans le village de L’Espérance, les habitants ont fait le siège face aux forces de l’ordre. Ils n’ont pas permis aux agents de déplacer le camion de la CWA.&nbsp

&nbspVu que c’était jour de Divali et que la majorité des mécontents n’avait pu célébrer la fête à cause du manque d’eau, la police n’avait procédé à aucune arrestation.

Il ne fallait surtout pas jeter l’huile sur le feu. Les meneurs ont déjà été identifiés. Ils seront bientôt entendus et seront vraisemblablement inculpés d’avoir endommagé des biens de l’Etat.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires