L’enthousiasme gagne le MSM modération dans le camp MMM-UN-PMSD

Avec le soutien de

Serait-ce une indication que l’alliance MMM-UN-PMSD aurait déjà concédé la défaite? Après la fermeture des bureaux de vote, la retenue de ses agents pourrait en être le signe.

C’est un fait. Ce sont les bases et les agents du Mouvement Socialiste Militant qui sont les plus bruyants à Quartier Militaire-Moka après la fermeture des bureaux de vote. Les partisans de Pravind Jugnauth crient déjà victoire. Des mini-défilés et des chants de triomphe animent la vie dans la circonscription.

Par contre du côté de l’alliance MMM-UN-PMSD, la morosité est nettement perceptible. Point d’optimisme. Les visages trahissent plutôt un sentiment de malaise. D’ailleurs aux voitures du MSM qui passent, certains activistes du candidat Ashock Jugnauth n’hésitent pas à crier que c’est l’argent du MSM qui a fait la différence en martelant la fameuse épithète «Pinocchio» attribué à Pravind Jugnauth.

La tendance est, en effet, plutôt à une certaine morosité dans le camp mauve. C’est ce qui amène d’ailleurs Ajay Gunness, membre du bureau politique du MMM, à affirmer qu’il n’est pas en mesure de se prononcer. «C’est pour la première que, dans une élection, on n’est pas en mesure de dire ce qui va se passer», confie-t-il.

Alors victoire acquise pour le MSM? Pas si sûr à en croire un agent du MMM. «Maintenant, c’est à eux de fêter. A la proclamation des résultats, ce sera à nous de célébrer», lance-t-il.

Cela dit, l’optimisme des uns et la mine renfrognée des autres ne devraient pas faire oublier que les urnes n’ont pas encore révélé leur secret.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires