L’avocat radié et ex-député, Dev Hurnam demande la révocation du Chef-juge Bernard Sik Yuen

Avec le soutien de

A l’occasion du lancement de son parti politique, Parti Lépep, ce dimanche 27 mars, Dev Hurnam a réclamé la révocation du Chef-juge Bernard Sik Yuen.

L’ancien parlementaire et avocat radié du barreau, Dev Hurnam a fait des allégations à l’encontre du Chef-juge Bernard Sik Yuen. Il souhaite que ce dernier soit relevé de ses fonctions.

Dev Hurnam demande que le Président&nbsp de la République institue un comité pour se pencher sur cette possibilité. « Si le Président de la République refuse de le faire, je solliciterai le Premier ministre en personne », prévient Dev Hurnam.

C’est là, l’un des points forts du meeting que tenait l’ancien député à la rue Chasteauneuf, à Curepipe, ce dimanche 27 mars. Il y lançait sa formation politique, le Parti Lépep, devant...moins de trente de personnes. .

L’homme de loi radié dit souhaiter mettre les choses au clair. L’ancien avocat et parlementaire estime qu’un de ses clients avait abusé de sa confiance. C’est suite à des accusations, venant d’un suspect que Dev Hurnam a été arrêté, condamné et radié du barreau

Pour rappel, en 2003, la cour intermédiaire l’avait condamné à six mois de prison&nbsp pour avoir fabriqué un faux alibi en faveur de son client, Soobhashing Bholah, complice d’un hold-up commis à la State Bank de Grand-Bois. « Ma plus grande erreur est d’avoir cru à mes clients », souligne-t-il.

Lors de son intervention, Dev Hurnam a aussi fait une virulente sortie contre les membres du gouvernement et de l’opposition. Selon lui, trois personnes sont « responsables de la prise du pouvoir de Navin Ramgoolam ». « Paul Bérenger ! Anerood Jugnauth ! Et Harish Boodhoo ! »

Selon Dev Hurnam, le peuple ne doit pas voter pour une alliance, mais pour un parti. « La veille des élections générales, le MMM ou le MSM iront se réfugier au chaud avec le Parti Travailliste dans l’unique but d’obtenir des voix », a-t-il déclaré.

En ce qu’il s’agit de l’affaire Medpoint, Dev Hurnam affirme qu’il ne se prononcerait pas mais souhaite juste avoir réponse à deux questions : « La clinique Medpoint est en vente depuis quand ?&nbsp Et pourquoi Ramgoolam doit-il attendre le rapport de l’ICAC pour agir ? ».

Ignas Trompeuse, Naren Keetaruth, Sonalal Muddhoo, Mistra Nunkoo et Georges Madre, sont les premiers compagnons de Dev Hurnam dans la formation politique qu’il vient de fonder. Le Parti Lépep, a comme symbole, un gong. « Nous avons choisi le symbole du gong, car nous voulons l’utiliser pour réveiller le peuple mauricien », explique le président du parti, Ignas Trompeuse.

« Nous voulons lutter contre l’injustice. Mais pour cela, nous ne pouvons travailler seul. Certes nous sommes peu nombreux, mais on&nbsp commence toujours petit», a-t-il déclaré.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires