L’auteur de la fausse alerte à la bombe reconduit en cellule policière

Avec le soutien de

La police a objecté à la remise en liberté de Mohammed Yassin Rajabally, lors de sa comparution en Cour de district à Port-Louis ce mardi 27 octobre.

Selon des sources proches de l’enquête, il se pourrait qu’il obtienne la liberté conditionnelle le 28 octobre après une autre comparution en Cour de Port-Louis. La police aurait objecté à sa remise en liberté, ce 27 octobre, pour pouvoir clore l’enquête le plus vite possible.

Mohammed Yassin Rajabally avait été arrêté le même jour sous la Bomb Act. La police a réussi à retracer l’appel téléphonique à travers le réseau de Mauritius Telecom. Selon les premiers éléments de l’enquête, il aurait appelé de «Chez Caférico», un petit snack qui se trouve à côté du marché de Port-Louis. Il a avoué être l’auteur du canular.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires