L’Assemblée nationale a été dissoute et les élections générales auront lieu le mercredi 5 mai

Avec le soutien de

Fin des spéculations. Le premier ministre, Navin Ramgoolam (photo), a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale. Les élections générales auront le 5 mai prochain.


« J’ai, cet après-midi, informé le président de la République que je vais procéder à la dissolution de l’Assemblée nationale aujourd’hui même. J’ai décidé d’appeler le pays aux urnes le 5 mai ». Il est 19h 42 ce mercredi 31 mars quand le Premier ministre prononce cette phrase décisive, lors de sa&nbsp déclaration à la Nation. L’allocution du chef du gouvernement a été retransmise à la télévision nationale et sur les radios publics et privées.

Navin Ramgoolam a, au début de sa déclaration, rappelé qu’il&nbsp y a exactement un an, il avait dit que l’année 2009 sera l’année de l’économie et 2010 l’année des élections.&nbsp « L’heure du rendez-vous démocratique est arrivée. Je suis arrivé suis à la fin de mon mandat » a-t-il dit.

Après avoir expliqué qu’il y avait beaucoup de spéculations quant à la date des élections, Navin Ramgoolam a dit que si ce climat d’incertitude&nbsp persistait cela mettrait en péril l’économie du pays. Il a donc décidé d’y mettre fin en appelant le pays aux urnes.

Le Premier&nbsp ministre a, par la suite, fait un bref&nbspbilan de son gouvernement. Il est revenu rapidement sur les réalisations de son équipe, dans le domaine économique et social.

Il a par la suite parlé de ses projets pour le pays : « Je rêve d’un pays où la compétence sera plus importante que l’appartenance à une communauté ou une autre », avant d’ajouter « Je veux être le Premier ministre de tous les Mauriciens ».

Navin Ramgoolam a affirmé que sa devise pour le pays est « Unité, égalité, modernité ». Il est revenu sur la nécessaire unité nationale pour réussir le progrès du pays.

Le chef du gouvernement a explique que par Egalité , il veut dire « chance égale pour tous, et&nbsp même droit à tous. « A chacun sa part dans le développement du pays », a-t-il dit.

Parlant de la prochaine campagne électorale, le Premier ministre a souhaité qu’elle soit davantage un débats d’idées. « Il ne faut pas qu’il y ait des attaques personnelles et des campagnes de dénigrement".&nbsp

Il a conclu son message à la Nation en disant son désir de renouveler le pacte qui le lie au peuple, afin de pouvoir travailler pour amener des changements qui assureront un meilleur avenir à la population.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires