L’achat des bottes par la municipalité de Port-Louis porté au Parlement

Avec le soutien de

Les détails du contrat pour la fourniture de bottes en caoutchouc à la municipalité de Port-Louis feront l’objet d’une interpellation parlementaire. Il sera question des deux dernières acquisitions de cet accessoire destiné aux éboueurs de la ville.

L’achat de bottes par le conseil municipal de Port Louis intéresse le député Adil Ameer Meea. Il interrogera, à cet effet, le ministre des Collectivités locales, Hervé Aimé, sur l’achat de 2 000 paires de bottes au coût faramineux de Rs 3,9 millions. Ce qui équivaut à Rs 1 95o la paire.

Le député de l’opposition veut connaître le nom des fournisseurs pour les achats effectués en 2006 et 2011 respectivement. Il demandera ensuite au ministre Hervé Aimé de révéler la somme payée par la municipalité de Port-Louis pour une paire de bottes au cours de ces deux exercices.

Adil Ameer Meea, qui a déjà annoncé sa candidature pour les prochaines élections municipales de la capitale, invitera le ministre de tutelle à soumettre la liste de soumissionnaires qui ont répondu à l’appel d’offres émis par le conseil municipal de la cité. Le ministre Hervé Aimé devra également donner les détails des propositions faites par les soumissionnaires ainsi que le nom de celui qui a obtenu le contrat dans les deux cas.

Pour ce qui est du coût de la paire de bottes achetée par cette autorité régionale, il se situait en 2006 à Rs 247. Dans une déclaration à la presse, le lord maire avait déclaré que les bottes achetées en 2006 étaient en PVC alors que celles acquises cette année sont en caoutchouc.

Toutefois, ce dernier avait, quand même, demandé une enquête au niveau de la mairie parce qu’il jugeait que la différence entre les deux transactions était «énorme».


&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires