L’AC Milan au point mort

Avec le soutien de

Quatre jours après son élimination en C1, l’AC Milan a cédé sur sa pelouse face à la Fiorentina (1-2) et offre une occasion unique à la Juventus de reprendre la tête de la Serie A.

Massimo Allegri avait choisi de remodeler l’équipe battue sur le terrain de Barcelone mardi, en quart de finale retour de la Ligue des champions. Mais les cinq joueurs frais alignés - Bonera, Zambrotta, Muntari, Emanuelson et Maxi Lopez - n’ont pas franchement brillé. Face à une Fiorentina pourtant au bord de la zone rouge, les coéquipiers de Zlatan Ibrahimovic, buteur sur penalty mais trop esseulé devant, ont souffert à chaque fois que Jovetic ou Ljajic ont trouvé des espaces dans le dos d’une défense centrale Mexès-Bonera bien lourde. Les champions d’Italie en titre avaient sauvé les apparences en menant à la pause après ce penalty bêtement concédé par le jeune Nastasic, accrochant le maillot de Maxi Lopez (30e), mais le retour des vestiaires leur a été fatal.

Jovetic, bien lancé par Pasqual et couvert par Abate, ne se faisait pas prier pour battre un Abbiati abandonné par sa défense (47e) et doucher les ardeurs milanaises. Si les Rossoneri ont bien tenté par Maxi Lopez (69e) ou Robinho (81e) de tromper Boruc par la suite, c’est sur une erreur de Mexès qu’ils ont finalement cédé. D’une tête mal ajustée, le défenseur français a permis à Amauri, après un relais de l’inévitable Jovetic, de tromper une seconde fois Abbiati (88e) et d’inscrire son premier but sous les couleurs de la Fiorentina. Cinq minutes plus tôt, Antonio Cassano avait bien fait son retour, après plus de cinq mois d’absence, et déclenché les vivas du public de San Siro mais les Tifosi ont finalement quitté le stade tête basse et avec la crainte de voir la Juventus, qui se déplace à Palerme ce samedi (18h30), reprendre la tête de la Serie A si elle s’impose.

La Roma soufflée à Lecce

Dans les autres rencontres, l’AS Roma a craqué sur le terrain de Lecce (2-4) et a tout juste sauvé les apparences dans les dernières minutes grâce à Bojan (88e) et Lamela (90e). Un résultat qui pourrait coûter cher aux hommes de Luis Enrique dans la course à la Ligue des champions puisque dans le même temps, et en attendant le Lazio-Naples samedi soir (21h00), l’Udinese a disposé de Parme (3-1) sur son terrain. L’Inter Milan, en supériorité numérique lors de la dernière demi-heure sur le terrain de Cagliari, n’a pu faire mieux qu’un résultat nul (2-2).

Suivez toute l’actualité sportive sur Lékip.mu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires