L’absence de la MBC déchaîne la colère de Ramgoolam

Avec le soutien de

Aucune caméra de la Mauritius Broadcasting Corporation ( MBC) en vue… Cela a suffi pour que le chef du gouvernement entre dans une colère noire.

C’était le lundi 3 décembre, à Curepipe, plus précisément à Cité Atlee, où Navin Ramgoolam a choisi de démarrer sa campagne en marge des municipales.

Le Premier ministre ( PM) a tenté de galvaniser ses troupes en vue d’un congrès prévu ce soir, à la municipalité de la ville lumière. Cela, malgré l’absence des projecteurs.

Quoi qu’il en soit, dès son arrivée, le chef de file de l’alliance PTr- PMSD s’est offert un bain de foule. Serrant des mains et distribuant des accolades, sur une centaine de mètres, jusqu’à ce qu’il atteigne la maison de Jean Claude Hortense.

Ce dernier avait été, à un moment donné, pressenti pour une investiture. « Tan ki zot la pou mwa, mo pou la pou zot » , a lancé le PM à son auditoire.

« Si nous avons mis une nouvelle équipe, cela ne veut pas dire que ceux d’avant ont démérité. C’est simplement parce que nous voulons montrer que nous avons une nouvelle vision » , a- t- il justifié.

Il a aussi promis aux habitants de la localité qu’un centre polyvalent y verrait le jour, non loin des appartements de la NHDC. Un terrain de volleyball est aussi au programme.

Navin Ramgoolam s’est ensuite rendu à Eau- Coulée, où les caméras de la MBC étaient, cette fois, bien présentes.

Le PM n’a alors pas manqué de faire part de son irritation à une journaliste ainsi qu’au cameraman de la station de radiotélévision nationale.

Ces derniers ont bien tenté de lui expliquer qu’ils n’avaient pas été mis au courant du congrès à Cité Atlee. Mais, cela n’a pas empêché le PM de voir rouge.

Des feux d’artifice, il y en avait aussi, un peu plus tôt, pour l’accueillir comme il se doit. Devant une assistance d’environ 500 personnes, le chef de file de l’alliance PTr- PMSD a tiré à boulets rouges sur sir Anerood Jugnauth. « Pa pey ki li anvi sove, me so piti ek so klan » , a- t- il martelé.

Il a, par la suite, évoqué les sujets débattus lors des dernières Private Notice Questions, à l’Assemblée nationale, dont l’affaire Hemant Bangaleea.

Celui- ci, selon Navin Ramgoolam, était un agent du MSM en 1991. « Apre, kan linn trouv bann la pe tase, linn sanz kan » , a déclaré le chef du gouvernement.

Il a ensuite revêtu sa veste de ministre de l’Intérieur pour aborder l’affaire Gro Derek . « Mwa ki fi nn fer aret li… » Le PM a conclu son discours en encourageant les Curepipiens à « vot blok » , en faveur des trois candidats de l’alliance gouvernementale.
&nbsp
&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires