Kenya : un milliard de dollars pour lutter contre le changement climatique

Avec le soutien de

Le gouvernement kenyan doit réunir 1 milliard de dollars américains sur les dix prochaines années pour construire une trentaine de barrages afin de réduire les effets du changement climatique, a annoncé mardi à Nairobi la ministre kenyane de l''''Eau.

Lors de la cérémonie d''ouverture de la conférence internationale de deux jours sur la gestion et le développement futur du secteur hydraulique, la ministre Charity Ngilu a déclaré que les changements climatiques avaient provoqué dans le pays des sécheresses ainsi que des inondations, affectant le secteur agricole du pays.

"Nous essayons d''obtenir plus de 1 milliard de dollars sur les dix prochaines années pour construire une trentaine de barrages dans le cadre d''un plan marshal visant à développer les installations de stockage d''eau qui mettront le Kenya à l''abri en temps de sécheresse causée par les effets du changement climatique", a ajouté Mme Ngilu.

Cette conférence internationale a attiré une centaine d''acteurs du secteur qui aideront, entre autres, le Kenya à modifier ses lois et politiques sur le secteur de l''eau.

Le Kenya espère apprendre des expériences de l''Afrique du Sud et du Brésil, qui ont réussi à fournir des services de distribution d''eau aux gouvernements locaux.

Mme Ngilu a également précisé que le programme de stockage d''eau aura pour but d''élever la capacité en eau du pays de 600 mètres cubes per capita actuellement à plus de 1000 mètres cubes avant 2030.

Au moins 15 morts dans des inondations

Au moins 15 personnes ont trouvé la mort suite à des crues soudaines qui ont ravagé plusieurs régions du Kenya et ont laissé des milliers de personnes sans abri, a annoncé mercredi la Croix-Rouge kenyane.

"Nous pensons que 15 personnes ont perdu la vie dans les inondations à travers du pays, et que 75 564 personnes ont été déplacées", a confirmé à l''agence de presse Xinhua le directeur de la Communication et des Relations publiques de la Croix-Rouge kenyane, Fredrick Gori.

Selon lui, les régions les plus touchées se trouvent dans l''ouest du pays, où les pluies torrentielles ont emporté des ponts et ont rendu la plupart des routes impraticables, rendant très difficile les efforts de la Croix-Rouge pour atteindre les milers de personnes déplacées. Il a fait savoir que son organisation était en train de procéder à une évaluation de la situation à travers le pays afin de déterminer l''ampleur de la catastrophe et d''identifier les populations et les régions les plus touchées.

(Photo prise lors de précédentes inondations.)

(Source : Chine Nouvelle)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires