Kenya : Sept morts et 16 disparus dans un naufrage

Avec le soutien de

Le naufrage d''''un ferry au Kenya, dimanche soir, au large de l''île de Lamu, a fait au moins sept morts et 16 disparus.

Des rescapés ont confirmé que le navire était surchargé lorsqu''il est entré en collision avec un cargo, vers 21h00 (22h00 à Maurice.

Sur les 82 passagers, sept ont péri noyés, 25 ont pu être secourus et 23 sont parvenus à regagner la rive à la nage, selon la Croix-Rouge. Quinze des rescapés ont été hospitalisés.

Le ferry assurait la liaison entre Lamu, destination prisée des touristes, et le continent.

(Photo :&nbsp&nbsp Policiers kenyans à la recherche de rescapés après la collision).

Explosion d''une grenade

Au moins quatre personnes ont été tuées et des dizaines d''autres gravement blessées lors d''une attaque à la grenade contre une boîte de nuit survenue dans la nuit de samedi à dimanche dans le nord-est du Kenya.

Leo Nyongesa, commissaire de police provincial, a confirmé l''incident, qui s''est produit à Garissa, une ville proche de la frontière entre le Kenya et la Somalie, et a fait savoir que la police avait "ouvert une enquête pour déterminer les raisons de cette attaque, mais que jusqu''à présent, aucun suspect n''avait été arrêté".

Il a par ailleurs précisé qu''un militaire, un policier et deux civils avaient été tués, et ajouté que les blessés recevaient des soins médicaux dans un hôpital local et que le nombre de décès pourrait s''alourdir.

Selon des témoins, les assaillants se sont rendus en taxi jusqu''à la boîte de nuit et ont lancé une grenade sur la foule qui s''était rassemblée pour célébrer le réveillon du nouvel an.

Les forces de sécurité kenyanes se trouvent actuellement placées en état d''alerte maximale car de récentes informations indiquent que les milices islamistes shebab de Somalie auraient planifié des attaques contre des cibles kenyanes et américaines sur le territoire kenyan.

9 personnes assassinées

Par ailleurs, la tension règne dans la région d''Isiolo, dans l''est du Kenya, suite au meurtre de neuf personnes par des hommes armés vendredi soir dans un centre d''assistance local. Huit personnes de la communauté Turkana ont été tuées. Les autorités ont attribué ce meurtre à une communauté voisine soupçonnée d''avoir mené une action de représailles pour venger la mort d''un berger assassiné la semaine dernière dans la région de Burat.

D''après le commissaire de police d''Isiolo, Augustine Nthumbi, six autres personnes ont été blessées lors de l''attaque, qui a été menée vendredi vers 19h00 heure locale, et faisait suite à une série de précédentes attaques. "Nous avons renforcé la sécurité dans la région et avons accru la fréquence des patrouilles de police afin d''assurer un retour à la normale. Les habitants vivent dans la peur des représailles depuis que les attaques sont survenues la semaine dernière", a-t-il affirmé.
Les conflits sanglants entre différentes communautés qui se disputent des pâturages dans la région d''Isiolo ont fait au moins 15 morts depuis la semaine dernière et ont fait 2000 déplacés ces trois derniers jours.

(Source : Reuters &amp Agence de presse Chine Nouvelle.)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires