Kaviraj Appadu fait de la coopération pour la Suède dans plusieurs pays d’Afrique

Avec le soutien de

Son affectation à l’Agence suédoise pour le développement international (ASDI), qui opère sous la tutelle du ministère des Affaires étrangères de ce pays,&nbsp a permis à Kaviraj Appadu d’assumer de nombreuses responsabilités dans différents pays. Notamment en Afrique dans le cadre du programme de coopération de son pays d’adoption.

&nbsp

Il nous vient du Sud de l’île, tout particulièrement de Surinam. Les collégiens qui ont participé à la grève de 1975 se souviendront certainement de lui. Il était même président de la Mauritius Association of Students (MAS). Il est un des rares Mauriciens ayant pu se frayer un chemin dans la fonction publique de la Suède, pays nordique, d’une superficie équivalent à 237 fois&nbsp celle de Maurice.

&nbsp

Lui, c’est, Kaviraj Appadu. Il est aujourd’hui membre à part entière de l’Agence suédoise pour le développement international, qui gère l’aide suédoise pour les pays pauvres avec un budget plus de deux milliards d’euros.
C’est une bourse obtenue en 1985 qui va donner une orientation décisive au jeune Kaviraj. Direction : l’Université du Stockholm, capitale de la Suède, un pays jusqu’ici inconnu de lui et où la température, la culture, les us et les coutumes contrastent singulièrement avec ce qu’il a connu à Maurice. Il y étudie l’économie et les sciences sociales en éducation internationale.

&nbsp

Les études se font en Anglais. Cependant, le jeune Mauricien veut apprendre la langue du pays. Question de faciliter son intégration dans cette nouvelle société le temps des études. Ce faisant, le jeune Mauricien jetait, sans s’en rendre compte, les base pour un séjour prolongé dans son pays d’adoption. En effet, la maîtrise du suédois fait partie d’une panoplie d’engagements que le gouvernement suédois demande aux municipalités d’assumer auprès des immigrants pour qu’ils puissent être autonomes.


Sa formation universitaire a fait de Kaviraj Appadu, un candidat idéal pour ASDI. En effet, l’engagement de la Suède pour promouvoir des sociétés et des économies ouvertes en Afrique du Nord tout en oeuvrant pour le droit et la liberté d’exploiter les potentiels de l’Internet figure en têtes de listes des priorités de la Suède en termes de sa politique étrangère. C’est ainsi qu’au niveau de chaque ambassade, il existe un département d’aide au pays d’accueil et un département orienté sur le dialogue politique.


C’est au niveau du département d’aide que la compétence de Kaviraj Appadu a été réclamée. C’est ce qui l’a amené à effectuer des missions dans plusieurs pays. Parmi lesquels le Soudan, l’Irak à la fin des années 1990, l’Ethiopie, l’Azerbaïdjan, la Géorgie, l’Arménie, le Cambodge, le Laos, la Bolivie, le Honduras ou encore le Timor Leste.
Kaviraj Appadu a déjà travaillé auprès de l’Unesco à Paris. Il y a rencontré d’autres compatriotes dont l’ex-ministre de l’Education, Armoogum Parsuramen. Il a été en détachement à Bruxelles pour le compte de la Suède. « Lorsque je suis à l’étranger, je jouis d’un statut de diplomate de la Suède. A mon retour, je reprends ma position de fonctionnaire au sein de l’ASDI. »


Avec une densité de population de 22 habitants par mètre carré contre 680,34 à Maurice et sa dixième place sur l’échelle des indicateurs de développement humain, la Suède est un des pays les plus avancés sur les plans de l’espérance de vie, du niveau d’éducation et de la vie en général.

&nbsp

Kaviraj Appadu concède toutefois qu’il est difficile pour un immigré d’assimiler et de comprendre toutes les facettes de la culture de ce pays. Cependant, le Mauricien ne s’y plaint pas. Kaviraj Appadu compte rentrer à Maurice au terme d’une riche carrière en Suède.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires