Kalyanee Juggoo présentera la motion de remerciement au discours-programme

Avec le soutien de

C’est à la Private Parliamentary Secretary (PPS) Kalyanee Juggoo que reviendra l’honneur de lancer le débat sur le nouveau discours programme.

La rumeur la donnait déjà comme celle qui devait faire chuter le gouvernement de Navin Ramgoolam Et voilà que la députée de la circonscription No 4 (Port-Louis/Montagne-Longue), Kalyanee Juggoo, est désignée pour provoquer le walk-out des élus de l’alliance Mouvement socialiste militant-Mouvement militant mauricien (MSM-MMM). C’est elle qui présentera la motion qui lance les débats sur le discours-programme lu le 16 avril dernier, par la présidente de la République par intérim, Monique Ohsan-Bellepeau.

Le choix de Kalyanee Juggoo pour cet exercice prend une autre dimension particulière dans la conjoncture politique. C’est un véritable pied de nez à l’opposition qui voyait en elle, jusqu’à tout récemment, une alliée stratégique dans leur projet de projet de présenter une motion de censure contre le chef du gouvernement. Kalyanee Juggoo, dans l’attente d’une nomination promise au secrétariat général du Parti travailliste (PTr), s’était, elle, déjà rangée du côté de son leader provoquant « la déception » de Paul Bérenger.

Navin Ramgoolam a, de son côté, lancé un défi à l’opposition d’essayer de le mettre en minorité lorsque cette motion sera passée au vote.

« Ils veulent mettre le gouvernement en minorité. Eh bien, je leur en donne l’occasion avec la présentation d’un nouveau discours-programme. Ce sera comme une motion de confiance de la majorité », avait déclaré Navin Ramgoolam lors de sa conférence de presse explicative sur la prorogation du Parlement en mars dernier. Cette invitation a été relancée en au moins une autre occasion par le chef du gouvernement.

Toutefois, l’opposition devra patienter pendant encore quelques semaines avant de pouvoir voter contre l’adoption du discours-programme. En effet, il est plus que probable que les 37 membres de la majorité gouvernementale prendront la parole. Trois députés de l’opposition, notamment Eric Guimbeau, Cehl Meeah et Francisco François, devront également être sur la liste des intervenants. En 2010, les débats avaient duré presque trois mois.

Par ailleurs, quatre projets de loi seront présentés en première lecture lors de la prochaine séance de l’Assemblée nationale. Deux d’entre eux concernent la réforme de l’industrie sucrière.

Les deux autres concernent les études d’impact environnemental et l’enseignement supérieur. L’Environment and Land Use Appeal Tribunal vient établir la permanence de l’institution chargée d’entendre les contestations du refus du permis de l’Environment Impact Assessmment (EIA). Le quatrième projet de loi définit le cadre légal pour la création et le fonctionnement de l’Université des Mascareignes.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires