Journaliste en prison : la motion pour permettre à Dooharika de faire appel entendue lundi

Avec le soutien de

Le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Samedi Plus, Dharmanand Dooharika (photo), condamné à trois mois de prison, devra attendre jusqu’à lundi pour savoir s’il retrouvera la liberté conditionnelle en attendant que son appel soit entendu. Il est actuellement incarcéré à la prison de Richelieu.

La motion déposée par les hommes de loi de Dharmanand Dhooharika sera entendue par le chef juge par intérim Keshoe Parsad Matadeen, le lundi 31 octobre. Outre l’autorisation de faire appel au Privy Council, la motion demande également une suspension — « stay of execution » — de la condamnation du journaliste en attendant que l’appel soit entendu.

L’équipe de juristes assurant la défense de Dharmanand Dhooharika, composée de Roshi Bhadain, Gavin Glover et de l’avoué Narendra Appajala, avait, dans un premier temps, souhaité que la Cour suprême puisse entendre leurs arguments « en urgence ». Toutefois, ils ont dû se résoudre à suivre, à la lettre, la procédure établie.

Ainsi, ils devront attendre lundi matin pour que la motion soit débattue devant le chef juge par intérim. Leur objectif sera d’essayer de faire libérer leur client en attendant que l’appel soit entendu par le conseil privé de la Reine. Si Dharmanand Dhooharika est autorisé à contester le verdict du Senior Puisne Judge Keshoe Parsad Matadeen devant le Privy Council, il pourra retrouver la liberté conditionnelle.

En attendant, le responsable de la rédaction de Samedi Plus, qui était incarcéré à la prison de Beau-Bassin depuis la fin de la semaine dernière, a été transféré à celle de Richelieu.

Dharmanand Dhooharika a été trouvé coupable d’outrage à la Cour par le juge Keshoe Parsad Matadeen. Le 14 août 2010, l’hebdomadaire Samedi Plus avait publié un compte-rendu d’une conférence de presse de Dev Hurnam, un avocat radié du barreau.

L’homme de loi interdit de pratique professionnelle avait formulé de très graves allégations à l’encontre du Chef-juge Bernard Sik Yuen. Ce dernier avait porté plainte et un procès avait été intenté à Dharmanand Dooharika, le rédacteur en chef de Samedi Plus.

Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période de confinement, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x