Jocelyn Grégoire : « Le PM en faveur d’une commission d’enquête sur la drogue »

Avec le soutien de

Le tête-à-tête entre le Premier ministre et le leader de la Fédération Créole Mauricien (FCM) ce lundi 2 avril a&nbsp porté sur quatre volets. L’Equal Opportunity Act, les éleveurs de porcs, la situation de la drogue, ainsi que l’éducation. Selon le père Jocelyn Grégoire, Navin Ramgoolam ne serait pas contre l’institution d’une commission d’enquête sur la drogue et serait aussi pour une université qui privilégierait la formation des plus pauvres.

Navin Ramgoolam ne serait pas contre l’institution&nbsp d’une commission d’enquête sur la drogue, et aurait aussi promis son aide au leader de la FCM, le père Jocelyn Grégoire, concernant l’ouverture d’une université pour les pauvres à Maurice.

Lors d’une réunion qui aura duré une heure et trente minutes au Bâtiment du Trésor ce lundi 2 avril entre le chef du gouvernement et le père Grégoire, la situation de la drogue ainsi que l’éducation ont été longuement évoquées. Selon le prêtre, le Premier ministre n’est pas insensible aux fléaux de la drogue. « Il m’a ainsi expliqué que c’est pour cette raison que son gouvernement avait voté l’Asset Recovery Act, qui permettrait à l’état de s’emparer des biens des trafiquants de drogue », a-t-il dit.

Le Père Grégoire a cependant fait comprendre au Premier ministre que ce n’est pas assez. « Je lui ai ainsi proposé qu’il institue une commission d’enquête sur la drogue. Il ne semble pas contre cette idée. Mais maintenant c’est à lui de voir, s’il compte réellement aller de l’avant », a-t-il déclaré.

Deuxième point évoqué : l’éducation. Le président de la FCM a exprimé ses inquiétudes au sujet des personnes qui ne peuvent pas poursuivre leurs études à cause des contraintes financières. « Et là, je ne pense pas qu’aux Créoles. La pauvreté est un fléau qui touche toutes les communautés », a-t-il dit. « Grâce à mes contacts aux Etats-Unis, je pense que nous pouvons créer une université qui pourrait assurer la formation de ceux qui n’ont pas les moyens de poursuivre leurs études tertiaires. Le Premier ministre m’a indiqué que je pouvais compter sur sa collaboration pour réaliser ce projet », a-t-il poursuivi.

L’Equal Opportunity Act ainsi que les conditions des éleveurs de porcs ont aussi été discutés. Là encore, Jocelyn Grégoire affirme que le Premier ministre ne s’est pas montré insensible, et qu’il comptait se pencher personnellement sur ce dossier. Quant à l’égalité des chances, Navin Ramgoolam aurait déclaré au prêtre qu’il procéderait prochainement à des nominations au sein de l’Equal Opportunity Commission.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires