Jean-Claude de l’Estrac: «Ma présence à l’exposition du MMM est dans l’ordre des choses»

Avec le soutien de

La présence du directeur exécutif de La Sentinelle au vernissage de l’exposition lançant les activités du MMM pour ses 40 ans d’existence n’est pas inaperçue. Nous avons voulu savoir s’il y a une interprétation politique à donner à cette présence.

Comment avez vous vécu vos retrouvailles publiques avec vos anciens camarades du MMM?

C’est dans l’ordre des choses. C’est un anniversaire et il est, certainement, célébré avec émotion. Il y avait, à cette exposition, une part de magie. Un moment de souvenirs, aussi, de ma contribution, assez longue je dois dire, à la vie de ce parti. C’est normal que je sois présent. Nous sommes dans la célébration, dans l’émotion.

Quelle interprétation politique doit être donnée à votre présence à Quatre Bornes?

Aucune. Je vous l’ai dis, nous sommes liés par l’émotion. Il n’y a pas d’interprétation politique à rechercher à tout prix. Il y a eu une proximité, un partage. Nous avons un passé commun et le temps était à la célébration de ce passé, comme l’a dit à plusieurs reprises, Paul Bérenger. Mais cela ne veut pas que nous avons un avenir commun. Cependant, bien sûr, rien n’est à exclure quant à un éventuel avenir commun.

Est-ce qu’on peut savoir de quoi vous avez parlé avec Paul Bérenger?

De tout et de rien. On a échangé quelques souvenirs et, en particulier, ceux de la période répressive. Paul Bérenger a eu l’amabilité de rappeler que je suis arrivé au MMM alors qu’il était en prison. A ce moment où le MMM n’existait pas, j’ai rallumé le flambeau et contribué au rayonnement du parti. A deux où trois reprises, nous avons évoqué certains moments partagés et, plus particulièrement, des anecdotes de la période répressive qu’on a vécu ensemble.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires