Irfan Raman : « Le rapport sur le redécoupage électoral sera débattu au Parlement en temps et lieu »

Avec le soutien de

La commission électorale a rendu public son rapport sur le redécoupage électoral ce mardi 10 novembre. Dans un premier temps, une copie a été remise au Premier ministre et au leader de l’Opposition, en fin de matinée. Ensuite, les autres membres de l’Assemblée nationale ont reçu leur copie à la reprise des travaux dans l’après-midi.
&nbsp
«Une dizaine de circonscriptions sont touchées par ce redécoupage», affirme Irfan Raman, président de la Commission électorale. «Le rapport a été remis aux membres du Parlement et il revient au Premier ministre, Navin Ramgoolam, de prendre les décisions qui s’imposent. A l’Assemblée nationale, ce sera aux parlementaires de débattre de ce rapport en temps et lieu», ajoute notre interlocuteur.

«Le facteur ethnique n’a pas été pris en compte puisque la constitution nous l’interdit», déclare le président de la Commission électorale. Une position que soutient Yusuf Aboubakar, le commissaire électoral: «Nous avons reçu toutes sortes de supplications et entendu nombre de spéculations, mais la constitution nous indique clairement sur quels facteurs nous devrons nous baser pour faire ce travail. Il nous aura été difficile de ramener ce travail au seul critère de population quota.»

Yusuf Aboubakar affirme qu’il n’y a pas de rencontres prévues avec les partis politiques autour du rapport sur le redécoupage électoral. Toutefois ces partis rencontreront la commission électorale pour le code de conduite.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires