Irak : Tarek Aziz, ancien bras droit de Saddam Hussein, condamné à mort

Avec le soutien de

La Cour suprême irakienne a condamné, ce mardi 26 octobre,&nbsp Tarek Aziz, ancien bras droit de Saddam Hussein, à la peine de mort pour avoir participé à la persécution de partis islamiques avant la guerre de 2003, notamment le parti al-Daawa dont le premier ministre actuel Nouri al-Maliki est membre.

Tarek Aziz, l’ancien vice-Premier ministre de Saddam Hussein, a été le visage du régime irakien en tant que chef de la diplomatie après l''''invasion du Koweït en 1990. Il purge déjà une peine de 15 ans de prison pour son implication dans le meurtre de dizaines de commerçants en 1992 et une autre de sept ans pour la déportation forcée de Kurdes dans le nord de l''Irak. Tarek Aziz, 74 ans, s''était rendu aux troupes américaines lors de l''invasion de son pays en avril 2003. Il avait a été remis aux autorités pénitentiaires irakiennes cette année.

Zias Aziz, le fils de l''ancien responsable irakien, s''est dit «sidéré» par cette décision de justice qu''il a apprise par les médias. «Mon père n''a jamais rien eu à voir avec les partis religieux. Ce verdict est une honte», a-t-il déclaré à l''AFP. «Quand ont-ils eu le temps d''étudier le verdict? Ils n''ont pas écouté les avocats de la défense de mon père? De quelle justice parle-t-on?», s''est-il indigné.

Des observateurs craignent que l’exécution de Tarek Aziz risque d''aviver les tensions, dans un pays déjà meurtri pas des conflits internes graves.

Pour le quotidien français, Le Point.fr,&nbsp le fonctionnement de la&nbsp "haute cour pénale" irakienne qui a condamné Tarik Aziz s''apparente plutôt à la loi du talion qu''aux principes de droit enseignés dans les facultés françaises notamment. « La peine capitale est infligée à cet homme malade de 74 ans pour un motif des plus flous, "son rôle dans l''élimination des partis religieux". Il ne s''agit évidemment pas de justice mais d''une pure vengeance politique », estime le journal Le Point.fr.

(Source : Reuters, Le Point.Fr)

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires