Investitures : La circonscription No.17 acquise, le MMM met la pression au No.19 et 20

Avec le soutien de

Si comme en l’an 2000, le MMM et le MSM se partageront équitablement le nombre de tickets à pourvoir en cas d’élections générales anticipées, la répartition des investitures au niveau des 20 circonscriptions sera différente. Le MSM sera absent, au moins, au No. 17 (Curepipe/Midlands) et probablement à Rose-Hill et Beau-Bassin.

Le Mouvement militant mauricien (MMM) maintient la pression pour essayer de conserver la mainmise sur certaines circonscriptions urbaines qui lui sont acquises. Les quatre circonscriptions où les mauves ont réalisé un sans-faute aux dernières consultations nationales sont concernées : en l’occurrence le No. 1 (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis-Ouest), le No. 19 (Stanley/Rose-Hill), le No. 20 (Beau-Bassin/Petite Rivière) et le No. 17. Et il semblerait que Paul Bérenger prenne très aux sérieux les agitations qui secouent&nbsp la « base » des ces bastions.

A Curepipe/Midlands, l’affaire est réglée, selon une source du Mouvement socialiste militant (MSM). Le MMM conservera ses deux investitures et le troisième ticket ira à Eric Guimbeau du Mouvement militant social démocrate (MMSD), partenaire du MMM. En ce qu’il s’agit du No. 19 et du No. 20, le MSM semble avoir digéré le principe « des concessions à faire » selon l’expression utilisée par un dirigeant du Sun Trust.

Toutefois, un autre lieutenant de Pravind Jugnauth affirme que dans les deux cas, l’accord dépendra des circonscriptions où le MSM obtiendra trois investitures. Les dirigeants du parti soleil convoitent, en effet, les circonscriptions du Nord et l’Ouest avec une préférence pour le No. 7 (Piton/Rivière-du-Rempart) et le No. 8 (Moka/Quartier-Militaire). La question devra être tranchée lors de la réunion du comité composé d’un coté du leader du MMM, Paul Bérenger, et de son adjoint, Alan Ganoo, et, de l’autre, de Sir Anerood Jugnauth et de son fils Pravind. Ils se réuniront une nouvelle fois ce mardi 10 avril, au domicile de l’ancien Président de la République, à La Caverne.

Tout porte à croire qu’au No. 1, le MMM fera une place au MSM malgré la réticence de certains. C’est sur le choix du candidat que le MMM essayera d’imposer sa volonté.

Certains membres du Bureau politique mauve espèrent voir un peu plus clair dans les intentions de leur leader lors de la rencontre de en fin d’après-midi de ce lundi 9 avril. D’autres sont plus septiques et pensent qu’il faudra attendre la réunion du Comité central prévu pour le jeudi 12 avril. Soit deux jours avant que l’Assemblée des délégués ne soit appelée à décider de l’avenir du « remake de 2000 ».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires