Interrogatoire de deux journalistes de Top FM jugé excessif par l’avocat Maneesh Gobin

Avec le soutien de

L’interrogatoire de deux journalistes de Top FM, Bam Fareedun et Jimmy Jean-Louis, aux Casernes centrales, après une plainte pour diffamation de la ministre Sheila Bappoo, est jugé, dans ce cas, abusif par l’avocat Maneesh Gobin. Il craint de nouvelles arrestations de journalistes.

&nbsp«Top Fm» fait l’objet d’une plainte de Sheila Bappoo. Cela, suite à la diffusion de propos de Pravind Jugnauth, que la ministre juge outranciers.

« JE m’attends au pire de la part de la police. » L’avocat de la station de radio Top FM , M e Maneesh Gobin, dénonce ainsi ce qu’il appelle « un régime de terreur » et ne cache pas son appréhension face à l’attitude qu’adoptera la police vis- à- vis de la radio privée Top FM , ce lundi 24 décembre. Le directeur de la radio, Balkrishna Caunhye, les journalistes Jimmy Jean Louis et Bam Fareedun de même qu’un présentateur de la radio ont été convoqués par le Central Criminal Investigating Department ( CCID) à 8 h 30 ce matin, suite à une déposition qu’a faite la ministre Sheila Bappoo au CCID dans la journée de samedi.

Cette dernière s’élève contre des propos tenus par le leader du Mouvement socialiste militant ( MSM), Pravind Jugnauth, lors d’une conférence de presse, vendredi. Ces propos sont jugés outranciers par Sheila Bappoo – qui estime qu’ils portent atteinte à l’image du gouvernement – et ont été diffusés par Top FM , contre qui Sheila Bappoo a aussi fait une déposition.

Bien que la police n’a, pour le moment, pas donné les détails de la plainte de Sheila Bappoo aux responsables de Top FM , Maneesh Gobin dit imaginer « qu’il s’agit de diffamation » . « Ce qui m’étonne, c’est que Pravind Jugnauth, dans une déclaration publique, parle d’un certain Monsieur Macarena. Je ne comprends pas pourquoi Sheila Bappoo se sent visée ! » réagit M e Gobin.

Il estime que la police pourrait aller loin dans cette affaire étant donné que « c’est une ministre de la République qui est allée porter plainte. Et, à la suite de quoi, le CCID est monté sur ses grands chevaux » . Il dit ne pas comprendre « l’empressement avec lequel le CCID fait de telles enquêtes. Le CCID est devenu expert dans les cas de diffamation on dirait qu’ils n’ont que ça à faire ! » M e Gobin dit que la police pourrait arrêter les responsables de la radio et fait ressortir qu’aujourd’hui, « les Cours fermeront tôt » , ce qui pourrait avoir une incidence sur la libération sous caution éventuelle de ses clients.

C’est dans le courant de la journée de samedi que le CCID prend contact avec les responsables de Top FM , les informant que Sheila Bappoo a porté plainte contre eux. Mais, pour M e Gobin, il n’y avait pas lieu de mêler Top FM à cette affaire, somme toute politique.

« Pravind Jugnauth ayant dit ce qu’il a dit publiquement, la police n’a qu’à le convoquer. » Excepté que pour que l’on puisse prouver diffamation, il faut que les propos aient été diffusés. « Mais Jugnauth ne mentionne aucun nom ! » insiste M e Gobin.

Ce n’est pas la première fois que Top FM s’attire les foudres des autorités. A deux semaines des élections municipales, l’ Independent Broadcasting Authority ( IBA) avait émis un ordre interdisant les appels téléphoniques des auditeurs sur tout sujet politique.

Le président de l’IBA, Trilock Dwarka, avait fi ni par admettre que cette décision avait été prise principalement à cause de Top FM . Plus tôt cette année, le bureau du Premier ministre ( PMO) avait convié des journalistes de radios à une interview avec Navin Ramgoolam, mais avait omis d’inviter Top FM . A l’Hôtel du gouvernement, l’on n’apprécierait pas trop les commentaires des auditeurs les dimanches durant l’émission Koze do mo pep . C’est quand les responsables de cette radio ont fait savoir qu’ils allaient rediffuser une conférence de presse de sir Anerood Jugnauth si jamais ils n’obtenaient pas d’invitation que le PMO s’est laissé fl échir.

De sources bien informées, nous apprenons que l’audience de Top FM est considérée comme un électorat crucial pour le gouvernement. En outre, le directeur de la radio, Balkrishna Caunhye, est un proche du MSM. Ce, malgré le fait que l’actionnaire principal de Top FM est un groupe réputé proche du gouvernement.

&nbsp
&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires