Inondations du 30 mars: Pravind Jugnauth dénonce «la culpabilité» du gouvernement

Avec le soutien de

Pravind Jugnauth a tiré à boulets rouges sur Anil Bachoo et Rajesh Jeetah lors de la conférence de presse du MSM ce samedi 5 avril.

Pravind Jugnauth était d’humeur inquisitive, ce samedi 5 avril. Lors de la conférence de presse hebdomadaire du Mouvement socialiste militant (MSM), il a brandi des documents et lancé moult accusations. Le gouvernement travailliste était bien sûr la cible de ses attaques.

Le député soutient que les autorités, et plus particulièrement le ministre des Infrastructures publiques, Anil Bachoo, étaient au courant des problèmes liés à la Ring Road. Celle-ci serait, affirme Pravind Jugnauth, la principale cause des inondations du 30 mars 2013.

L’ancien ministre des Finances allègue qu’Anil Bachoo a, à plusieurs reprises, été mis au courant des problèmes de «fondation» du projet routier. Il indique notamment qu’une réunion aurait eu lieu avant le 30 mars entre des représentants du ministère, des techniciens du centre Swami Vivekananda, de la Waste Water Management Authority, et des consultants. «Des techniciens de la WWMA ont affirmé que des inondations qui ont eu lieu au premier étage du centre étaient causées directement par la Ring Road. Celle-ci a obstrué le flot naturel de l’eau», a lancé le leader du MSM.

Il soutient avoir reçu ces informations de «sources sûres» au ministère et de différents organismes. Il n’hésitera pas «à aller en Cour s’il le faut», a-t-il ajouté.

Le député affirme par ailleurs que des techniciens du ministère lui avaient indiqué que des lampadaires se trouvant sur la Ring Road n’étaient pas droits, à cause du sol qui s’affaissait. «Les techniciens ont prévenu le ministre que la situation allait empirer et que les crevasses allaient s’élargir», allègue le chef orange.

Le leader du MSM a abordé plusieurs autres sujets, dont celui de Jin Fei. «Bann zeness fer rallye ladan, se enn gaspiyaz larzan publik», a-t-il déclaré à ce propos. Il s’est ensuite attaqué à Rajesh Jeetah concernant l'EIILM University, affirmant qu’il aurait fait pression sur le président de l’University Grants Commission, en Inde.

Pravind Jugnauth affirme encore une fois avoir les preuves de ce qu’il avance. «Mo pa pe koz dan vid, si demin bizin al la cour mo pou ale.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires