Inondation meurtrière du 30 mars: le «police journal» témoigne de la présence des policiers sur le terrain

Avec le soutien de

Les Casernes centrales ont sorti l’artillerie lourde. Dans leur journal trimestriel, la police a voulu faire taire les allégations disant qu’elle n’était pas présente sur place le 30 mars dernier, soit le jour des inondations meurtrières. 

 
Les officiers de police ont rédigé un article intitulé: «The Untold Saga», dans lequel ils dévoilent des images des caméras de surveillance montrant leur présence en grand nombre sur le terrain le jour du drame. 
 
Selon une information recueillie au sein de la police, il y avait 285 officiers en service et l’alerte pour aller sur les lieux avait été donnée à 13h30 ce jour de pluies averses. En effet, plusieurs clichés provenant des caméras de surveillance indiquent clairement que des policiers étaient bel et bien présents sur les artères principales pour réguler la circulation et portaient également assistance aux personnes prises au piège par les eaux.
 
Toutefois, des allégations formulées par l’opposition font état qu’aucun policier n’était mandé sur place le jour de l’inondation meurtrière qui a coûté la vie à 11 personnes.
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires