Infinity : Jérôme Appavoo accuse l’oncle de Jean Suzanne d’être l’auteur des vols

Avec le soutien de

L’ex directeur financier d’Infinity montre du doigt l’oncle de son patron, le directeur de logistique pour le vol de mobilier, de données et d’équipements informatiques.

Le feuilleton Infinity n’en finit pas. Vingt-quatre heures après son arrestation pour vol de mobilier, de données et d’équipement informatiques au préjudice du centre d’appels d’Ebène, l’ex directeur financier, Jérôme Appavoo, accuse l’oncle de son patron, Jean Suzanne, d’être le maître d’œuvre derrière toute cette affaire.

Placé en détention après s’être lui-même rendu à la CID de Rose-Hill le mercredi 16 février, Jérôme Appavoo a fait ressortir à l’équipe de l’assistant surintendant de police (ASP) Daniel Monvoisin que c’est le directeur de la logistique, à savoir Indranun Mohun, qui a personnellement monté l’opération de «déménagement» fin janvier. Il fait ressortir que celui-ci a des liens de parenté avec Jean Suzanne et allègue l’existence d’un complot pour le faire accuser de vol.

Jérôme Appavoo a ainsi mené les enquêteurs, mercredi, dans un immeuble de Quatre-Bornes où se trouvaient du mobilier et des équipements informatiques appartenant à Infinity. L’ex-directeur financier ayant été accusé de vol par son patron quinze jours plus tôt, il a été placé en détention au poste de police de Sodnac.

Selon les accusations de Jean Suzanne, Jérôme Appavoo a personnellement dirigé l’opération de déménagement. Et du mobilier et des équipements se sont retrouvés chez Transcontinental Outsourcing, un centre d’appel censé reprendre une partie des opérations d’Infinity.

Jérôme Appavoo en état d’arrestation, il a été traduit en cour de Rose-Hill dans la matinée du jeudi 17 février avant d’être de nouveau interrogé en présence de son avocate, Me Yanila Moonshiram. Lui continue à maintenir n’avoir rien à faire avec un quelconque vol de mobilier ou d’équipements informatiques, maintenant que tout ceci n’est que l’œuvre de l’oncle de Jean Suzanne.

Indranun Mohun ainsi qu’un comptable d’Infinity et un chauffeur ont été arrêtés la nuit du jeudi 10 février dans le cadre de cette affaire. Jérôme Appavoo devait être du lot mais la police explique qu’elle ne savait pas où elle pouvait le trouver. Outre ce vol de mobilier, Jérôme Appavoo devra répondre d’un vol d’un million de roupies censé être utilisé pour le paiement des salaires pour le mois de janvier.

Alors que Jérôme Appavoo dit avoir indiqué à Jean Suzanne que cette somme a été utilisée pour le paiement des salaires d’une centaine d’employés, ce dernier explique que tel n’est pas le cas. Il se base sur les affirmations de la banque Barclays et des salariés eux-mêmes.

Sur le volet financier, Jérôme Appavoo détient une série de documents qui seraient compromettants pour Jean Suzanne. Il les avait en sa possession ce mercredi quand il s’est présenté à la police. Des paiements dans le compte en banque d’un trust au Luxembourg y figurent, entre autres choses.

En tout cas, c’est dans une guerre de chiffres que sont engagés Jérôme Appavoo et Jean Suzanne. Le premier devra rester une semaine en cellule policière alors que le second promet que tous ses salariés seront payés d’ici fin février.

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires