Infinity BPO : Suzanne accuse son directeur financier d''avoir détourné Rs 1 million

Avec le soutien de

Le PDG accuse son directeur financier de détournement de fonds et d''''avoir tout injecté dans Transcontinental Outsourcing. Il a saisi le Central CID lundi 7 février.

Un million de roupies déboursé par la Barclays fin janvier pour les salaires et la note de téléphone ont été détournés des caisses d''Infinity BPO. C''est en tout cas ce qu''affirme Jean Suzanne, le PDG du centre d''appel actuellement en zone de turbulences dans une déposition au Central CID ce lundi 7 février.

Flanqué de son avocat, Jean Suzanne accuse son Chief Finance Officer, Jérôme Appavoo, d''être derrière cette fraude à grande échelle. Il explique que celui-ci a touché la somme virée par la Barclays mais qu''il n''a plus donné signe de vie depuis.
Ce qui explique, selon Jean Suzanne, pourquoi les employés n''ont pas touché leurs salaires&nbsp à ce jour. Le pire, ajoute-t-il, c’est que Mauritius Telecom a procédé à la coupure de la ligne téléphonique d''Infinity BPO pour une facture impayée qui avoisine Rs 400 000.

Le PDG d''Infinity BPO va plus loin dans ses accusations contre Jérôme Appavoo. Il lui reproche d''avoir injecté le million détourné dans Transcontinental Outsourcing, un centre d''appel basé à coté du poste de police de Vacoas.

Dès le vendredi 4 février, Jean Suzanne avait accusé la direction de cette entreprise - dont fait partie Jérôme Appavoo et d''anciens cadres de son département des Finances - de vol de matériel informatique et de mobilier appartenant à Infinity BPO. A la police de Rose-Hill, il a expliqué avoir mené une petite enquête dans les locaux de cette firme après avoir été mis en présence de certains renseignements troublants. Sur place, dit-il, il est tombé sur des serveurs d''Infinity BPO et une cinquantaine de ses employés.

Jean Suzanne a aussi expliqué à la police de Rose-Hill que ses cadres du département des finances ont fait un putsch alors qu''il était en congé maladie. Et que le nouveau centre d''appel est en train de braconner ses clients.

Ce même vendredi, la direction de Transcontinental Outsourcing a porté plaine contre Jean Suzanne au poste de police de Vacoas. Elle l''accuse d''avoir accédé dans ses locaux, caméra photo au poing, alors qu''il n''en avait pas l''autorisation.
Ce mardi 8 février, Jean Suzanne prévoit de tenir une conférence de presse pour s''expliquer sur les déboires de son entreprise. Dans l''intervalle, des salariés non rémunérés depuis trois mois poursuivent leur grève de la faim au siège de l''entreprise, à Ebène.

&nbsp

&nbsp

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires