Infinity BPO : La SIC détient seulement Rs 4,8 millions pour payer les salaires des employés

Avec le soutien de

Rs 4,8 millions. C’est le montant restant des Rs 7,6 millions, que Jean Suzanne a déposé comme « advance rental », au State Investment Company (SIC) pour la location de l’Infinity Tower.&nbsp

La somme disponible pour payer les employés de Infinity BPO, qui font une grève depuis cinq jours pour recevoir leusr salaires impayés depuis novembre 2010 se fait encore plus maigre. Un communiqué signés Raj Ringadoo et Raj Makoond de l’Economic Restructuring and Competitiveness Programme (ERCP) émis le mardi 8 février, fait état de seulement Rs 4,8 millions, disponibles pour le salaire des 478 employés du centre d’appels d’Ebène.

Et non, Rs 7 millions, comme annoncé par le ministre du Travail Shakeel Mohamed, après sa deuxième rencontre avec Jean Suzanne, le Pdg de Infinity BPO le 7 février.

Ce communiqué explique dans les moindres détails ce qui reste des Rs 7,6 millions allouées comme «advance payment» par Jean Suzanne, depuis le 1er novembre 2010. En l’occurrence, la date de l’acquisition de Infinity Tower par le National Real Estate Ltd (NREL), une entité gouvernementale s’occupant de la vente et la location des bâtiments acquis par l’Etat.

De cet argent, Rs 2,2 millions ont servis à payer pour les différents services, et cela d’après les termes du contrat.

En outre, Rs 600 000 ont aussi été déduites pour la location et les frais d’électricité. Après calcul, seulement Rs 4,8 millions seront décaissées à Infinity BPO et ce sous des conditions spécifiques.

Toujours dans le communiqué, Raj Ringadoo et Raj Makoond, qui siègent tous deux dans le comité de la SIC et de l’ERCP, déclarent que ces deux organismes ainsi que le gouvernement ont fait de leur mieux pour sauver Infinity BPO ainsi que l’emploi des employés.

Sollicité par lexpress.mu, Raj Ringadoo, le président de la SIC, explique qu’il est tout à fait légitime de rendre ce qui reste d’un « advance payment », après déductions des différents frais, à un locataire, qui ne compte plus occuper les locaux.
Rappelons qu’Infinity BPO avait approché Mechanism for Transitional Support for the Private sector (MTSP) pour un soutien financier en septembre 2009.

Le 28 novembre 2009, la compagnie a bénéficié d’une enveloppe de&nbsp soutien s’élevant à&nbsp Rs 135 millions dans le cadre de l’Additional Stimulus Package (ASP).

Le 1er avril 2010, une autre aide a été accordée par l’Etat à la société Infinity. En effet, Rs 340 millions ont été déboursés par le NREL, une agence l’Etat pour le rachat du bâtiment de la compagnie se trouvant à Ebène.&nbsp

D’autre part la polémique se poursuit entre Jean Suzanne et ses anciens collaborateurs. Après les déclarations du patron d’Infinity BPO, c''''est au tour de son directeur financier, Jérôme Appavoo de faire entendre sa voix sur les malversation alléguées au sein de la compagnie. Il a eu recours à un cabinet de relations publiques pour répondre à son Pdg

Il explique avoir retenu les services des hommes de loi « pour exercer tous les recours envisageables en vue de le disculper des accusations qu''il considère fausses et malicieuses à son encontre".

Fils de l''expert comptable Clency Appavoo, il a été accusé devant le Central CID, lundi, par Jean Suzanne de vol de Rs 1 million le mois dernier. L''argent était, selon Suzanne destiné à régler une note de téléphone de Rs 380 000 et des salaires partielles pour le mois de janvier.

Dans une autre déposition à la police vendredi dernier, Jean Suzanne avait accusé Jérôme Appavoo de vol de matériels informatique, de données sensibles et de mobilier au préjudice d''Infinity.

Le tout s''est retrouvé, selon Suzanne, dans un immeuble à coté du poste de police de Vacoas où Jérome Appavoo a mis en orbite Intercontinental Outsourcing.

Jérôme Appavoo nie tout et dit étre à l''entière disposition de la police.

&nbsp

Vel Moonien /Karen Walter

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires