Industrie du tabac : les planteurs réclament des consultations avec le gouvernement

Avec le soutien de

Le British American Tobacco (BAT) annonce l’arrêt définitif de l’importation de feuilles de tabac en provenance de Maurice. Une situation qui suscite de vives inquiétudes auprès des planteurs. Ces derniers font appel à l’Etat.

L’avenir est incertain pour les planteurs de tabac. L’Eastern Tobacco Producers Association (ETPA) fait état des derniers développements qui ont eu lieu dans l’industrie du tabac à Maurice. Elle a rencontré la presse ce mardi 22 mai 2012.
En effet, le BAT, qui a fermé son usine à Maurice pour s’implanter au Kenya, maintenait un accord avec le Tobacco Board pour soutenir l’industrie du tabac à Maurice jusqu’en 2014. Toutefois, depuis peu, le BAT a revu sa position et a pris la décision de mettre fin à l’accord après la deuxième saison de récolte de juin à décembre 2012.

Du coup, les planteurs affichent leurs craintes quant à leur avenir dans l’industrie du tabac. Ce, malgré le plan de compensation annuelle qui sera allouée aux planteurs de tabac par le BAT.

Le président de la ETPA, Janveer Mauderbaccus, présente une étude de la situation et propose un autre plan de compensation. « Ce dossier a aussi été envoyé au ministre de l’agro-industrie, Satish Faugoo, et nous sommes toujours en attente d’une réponse de sa part », a-t-il lancé.

Jack Bizlall, porte-parole du syndicat, n’a pas manqué de faire état du manque d’intérêt du gouvernement. « Si l’Etat ne fait rien, c’est toute une industrie qui va s’éteindre, pénalisant ainsi 176 planteurs et quelque 2 000 employés. Il faut réfléchir de quelle façon ces personnes seront recyclées dans l’économie », a-t-il affirmé.

Cet arrêt a paralysé toute l’industrie mauricienne de feuilles de tabac, d’autant que la production est déjà en baisse depuis la fermeture de l’usine du BAT en 2007.

Selon les membres de l’exécutif de l’ETPA, le seul objectif du gouvernement est de réduire la consommation de cigarette sans considérer la cause des planteurs de tabac. L’ETPA se dit toutefois prête à s’entretenir avec les autorités pour aboutir à un accord.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires