Incendie à Dagotière: Candy Tex fait le bilan de ses pertes, 250 ouvriers sans travail

Avec le soutien de

L’usine Candy Tex Mauritius Ltd a commencé à faire le bilan de l’incendie qui a ravagé son bâtiment de quatre étages sis à Dagotière. Si les dégâts sont conséquents, l’usine est, cependant, soulagée qu’il n’y ait pas eu de bilan humain.

Quand l’incendie a éclaté, samedi 2 mars vers 13 heures, une centaine d’ouvriers étaient à leur poste. Pas un seul n’a été blessé. La direction de l’usine, accablée par ce sinistre, a poussé tout de même un grand soupir de soulagement en apprenant que tous les employés avaient quitté sains et saufs le bâtiment.

Candy Tex emploie 250 ouvriers, dont de nombreux Bangladais, Népalais et Malgaches. Seulement une centaine d’employés étaient à leur poste quand l’alerte incendie a été donnée.

Les pompiers de Curepipe et de Quatre-Bornes ont mis près de cinq heures pour maîtriser les flammes et trois bonnes heures pour éteindre les petits foyers d’incendie.  C’est vers 22 h 30 qu’ils sont repartis, laissant derrière eux un bâtiment calciné.

Candy Tex fabrique des vêtements de travail pour le marché américain. Outre des dégâts physiques qui se chiffrent certainement à plusieurs millions de roupies, l’usine devra aussi considérer les conséquences post-incendies, notamment des commandes qui ne pourront pas être honorées et 250 ouvriers qui seront au chômage technique.

Candy Tex ne possède pas d’autres unités de fabrication.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires