Importation de jouets contrefaits : Rs 100 000 d’amende aux contrevenants

Avec le soutien de

Dans le cadre des fêtes de fin d’année, le ministère de la Protection des consommateurs monte au créneau. En effet, le ministre Michaël Sik Yuen a annoncé une révision de la loi actuelle sur l’importation de jouets.

«Mon ministère souhaite amener une révision de la loi, car durant les années précédentes, il y a eu beaucoup d’abus à ce sujet. Les articles contrefaits arrivaient trop facilement sur le sol mauricien. De surcroît, l’amende pour un tel délit était entre Rs 1 000 et Rs 2 000», déclare le ministre Sik Yuen à lexpress.mu.

Selon la Toys (Safety) Regulations, amendée en 1994, la loi prévoit que tous les jouets importés à Maurice doivent être accompagnés d’indications sur les dangers et les mesures de sécurité à être prises. L’importateur doit également fournir un certificat de conformité, prouvant l’authenticité des produits.

«Dès le début du mois de décembre, nos officiers du Consumer Protection Unit seront sur le terrain pour identifier tous les contrevenants. Ceux ne fournissant pas leur certificat de conformité devront payer une amende de Rs 100 000. Il y a eu trop de laisser aller dans le passé !», souligne Michaël Sik Yuen.

Les jouets seront testés. «Nous ferons de sorte que tous les articles susceptibles de comporter des substances nocives soient systématiquement examinés», explique le ministre, qui a dit œuvrer en étroite collaboration avec le ministère de l’Industrie et du Commerce.

Le certificat de conformité, quant à lui, est fourni par l’exportateur. Au cas contraire, ce sont les cadres du Mauritius Standards Bureau (MSB), qui à l’issue d’une série de tests effectuée sur les articles, pourront approuver ou rejeter la commercialisation des jouets.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires