HSC: un élève réclame Rs 14 millions à Cambridge

Avec le soutien de

Un ancien élève du collège Royal de Curepipe poursuit l’université de Cambridge suite à une «erreur» commise par celle-ci.

À cause d’une «erreur» de l’université de Cambridge, un élève du collège Royal dit ne pas avoir obtenu de bourse d’État en 2005. Il a décidé de poursuivre le Mauritius Examinations Syndicate et l’université anglaise.

 
Il aurait dû être lauréat de la cuvée 2005. Mais Bilshan Nursimulu, un élève du collège Royal de Curepipe, s’est vu refuser le sésame à cause, dit-il, d’une «erreur» de l’université de Cambridge dans la correction de son papier de General Paper (GP).
 
Le jeune homme et ses parents se sont tournés vers la Cour suprême pour réclamer justice. Ils poursuivent conjointement le Mauritius Examinations Syndicate (MES) et l’université de Cambridge, et réclament des dommages moraux de Rs 14 millions. Le procès a été entendu le mercredi 12 février devant le juge Pritiviraj Fekna.
 
Les faits remontent à fin 2005. Bilshan Nursimulu prend part aux examens du Higher School Certificate (HSC). Si la plupart de ses résultats sont satisfaisants, il reçoit un B en GP. Il décide de contester ce résultat. Dans une correspondance adressée au recteur du collège Royal de Curepipe le 6 mars 2006, l’université de Cambridge indique que la note de l’élève en GP est maintenu.
 
Irrégularités sérieuses
 
Mais lors d’une conférence de presse en mai 2006, de hauts responsables de Cambridge informent le public que la direction de cette université a renvoyé un examinateur et un Senior Examiner pour cause d’irrégularités sérieuses. Ces derniers avaient corrigé les épreuves de GP en 2005.
 
Le plaignant décide alors de contester sa note de GP une nouvelle fois en juin 2006. On l’informe qu’il a obtenu deux points supplémentaires. Mais le grade B a été maintenu.
 
Points supplémentaires
 
Ne se laissant pas décourager, il fait un autre appel. Dans une correspondance en date du 28 juillet 2006, Cambridge lui fait savoir qu’il a obtenu des points supplémentaires et que son rang pour le côté économie a subi un changement, passant de 14 à 11.
 
Bilshan Nursimulu considère que par la faute de Cambridge, il n’a pas obtenu les points qui lui auraient permis d’être lauréat ou d’obtenir une bourse d’État. Il a retenu les services de Me Raouf Jaddoo et de Me Salma Bibi Jaddoo, avouée.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires